books

Il y a bien longtemps (depuis mai) que je n’ai pas présenté mes achats livresques ici. Je le fais généralement sur la page Facebook consacrée au blog mais tout le monde n’est pas sur ce réseau social donc j’ai décidé de regrouper tous mes achats de ces derniers mois dans un article ! Malgré les apparences, j’achète beaucoup moins de livres qu’auparavant. Je travaille actuellement près d’un énorme centre commercial avec la Fn*c et Cult*ra et je n’ai RIEN acheté depuis trois mois alors que j’y vais assez souvent ! Cette déclaration sera sans doute bientôt erronée puisque la semaine prochaine le roman Outlander de Diana Gabaldon est réédité et je me laisserai certainement tenter ^^

Presque la totalité des livres que je m’apprête à vous présenter sont en anglais. S’ils ont été traduits, je vous le signalerai. C’est devenu un réflexe de privilégier l’achat d’un roman anglophone dans sa langue originale. Surtout quand il s’agit de littérature contemporaine ou de romans jeunesse. Je suis beaucoup moins à l’aise avec la lecture de classiques en anglais, mais ça viendra :)

IMG_20140816_191227

J’ai lu et adoré il y a quelques semaines Letters From Skye (Une lettre de vous) en version numérique, il me fallait à tout prix une version papier de ce sublime roman épistolaire ! La couverture me plait bien finalement même si j’ai beaucoup hésité avant de la prendre. J’ai ensuite commandé en occasion deux romans d’une écrivaine jeunesse/historique qui me plait énormément depuis plusieurs années. J’ai déjà lu en français Newes from the Dead (La messagère de l’au-delà) et je compte le relire bientôt ! The Fever and the fame (je ne sais pas s’il a été traduit) a été acheté après avoir lu l’avis de Matilda.

IMG_20140816_190850

Regardez moi cette jolie édition de A room with a view (Avec vue sur l’Arno) de Forster ! Il me tarde de le découvrir après ma lecture récente de Maurice ! J’ai ensuite commandé deux Flipbacks en soldes sur The Book Depository: Sense and Sensibility (Raison et sentiments). Mon premier Jane Austen lu et celui que je considère toujours comme mon préféré. Et le roman semble-t-il très drôle Shades of Grey (La tyrannie de l’arc-en-ciel) de Jasper Fforde. Ce format est très pratique à transporter et trop mimi !

IMG_20140816_190131

Mes trouvailles chez Book-off, Boulinier et Gibert !

IMG_20140814_172700

Ma quatrième édition de Jane Eyre de Charlotte Brontë. La troisième en anglais..et pour l’instant je ne l’ai lu qu’en VF (a) Cette édition de la BBC m’a couté qu’1€ donc je ne pouvais pas la laisser là-bas !

IMG_20140814_192759

Drooood de Dan Simmons ! Enfin trouvé, même si je pense avoir quelques difficultés de compréhension surtout qu’il fait plus de neuf cent pages mais le synopsis me plait énormément. Comme tout ce qui se passe à l’époque victorienne :D J’ai également pris la biographie de Shakespeare apparemment excellente écrite par Peter Ackroyd.

IMG_20140816_190756

J’ai une confession à faire : j’ai détesté Virgin Suicides de Sofia Coppola comme tous ses films (sauf Lost in translation). Mais le roman revient souvent sur les chaines Youtube anglophones et il est le roman favori de plusieurs booktubeuses donc… Je lui laisse sa chance de me surprendre ! J’ai lu récemment un article sur Pierre Desproges dans Télérama et ça m’a donné envie de me pencher sur son oeuvre. J’ai déjà lu quelques extraits de ce manuel dans le métro tout à l’heure et ça m’a bien plu ^^ L’épée de vérité de Terry Goodkind est un roman fantasy très connu ! Je sais qu’il a été réédité depuis dans une plus belle édition mais bon, il était devant mes yeux donc je l’ai pris o/

IMG_20140816_190649

Robert Goolrick est un auteur américain dont l’oeuvre m’attire beaucoup alors que je n’ai lu que Une femme simple et honnête de lui jusqu’à maintenant. Je possède également sur mes étagères son roman Féroces (sorti en poche depuis) et je viens de me trouver d’occasion Arrive un vagabond !

IMG_20140816_190521

Alexandra va être ravie de ma trouvaille aujourd’hui chez Boulinier ! J’ai trouvé un roman d’Alexander McCall Smith ! Et en plus, il s’agit du premier tome de la série Mma Ramotswe détective.

IMG_20140816_190502

Tracy Chevalier est l’une de mes romancières chouchou ! J’ai lu cinq livres d’elle et Burning Bright (L’innocence) sera mon premier en anglais. La couverture est très jolie.

Voici donc tous les romans que j’ai récoltés ces derniers mois ^^ Qu’en pensez-vous ?

 

 

But indeed I would rather have nothing but tea

Je n’ai jamais autant acheté et consommé de thé qu’en 2014. Avant cette année, je n’en buvais qu’en sachet et de marques vendues en supermarchés (Lipton, Twining…) mais depuis, mes habitudes ont changé. Depuis que j’ai mis les pieds dans la boutique Palais des thés. J’en ai pris plein le nez et les papilles :D Je vous avais brièvement parlé de mon craquage dans cet article. Je vous parlerai de mes thés préférés une autre fois, car aujourd’hui ça sera un "Tea Unboxing" si on peut dire ça comme ça ^^ J’ai commandé deux box sur le site d’Envouthé !

logo-envouthé-box-thé

J’aime le concept des box même si je ne me réabonnerai pas à des box maquillage car tester de nouveaux produits beauté ce n’est pas quelque chose d’indispensable dans ma vie. Je m’étais abonnée deux mois à la Birchbox mais finalement la plupart des produits sont restés inutilisés. Alors que le thé… YUMMY! Par contre, je ne pourrais certainement pas prendre un abonnement. Ce n’est pas donné et temps que je serai étudiante… En revanche, j’ai profité de cette offre pour tester exceptionnellement l’Envouthé !

IMG_20140812_191128

Voici tout le contenu des deux box. Soit 11 thés à déguster !

La première boite a pour appellation"Elixir Fleuri"

IMG_20140812_184544

IMG_20140812_184600

Ca fait longtemps que je souhaitais tester des thés de la marque Dammann Frères (existe depuis 1692) et je suis ravie d’avoir trouvé deux petites boites de 30g dans ces box et en plus c’est un thé blanc à la rose, aux fruits de la passion et à l’abricot *o*

IMG_20140812_184711

Mélange de thé vert et de thé blanc de la marque L’autre Thé. Un thé qui sent la violette et la framboise.

IMG_20140812_184830

"Thé vert au jasmin roulé et façonné en perles à la main". Intriguant x) De la marque Harvey & Sons.

IMG_20140812_185032

J’adore le thé blanc. Du moins le seul que je connais "Bai Mu Dan" du Palais des Thés. Je suis donc bien contente de pouvoir en découvrir un nouveau et par la même occasion la marque Jardins de Gaïa !

IMG_20140812_185209

Il s’agit d’un Darjeeling venant d’Inde de la marque Teekampagne.

IMG_20140812_185358L’odeur de ce thé m’a un peu piqué le nez x) Un mélange de vanille et de fleur de cerisier ce n’est pas commun. Mais je suis curieuse de voir ce que ça donne en bouche ! La marque est Thés de la Pagode.

IMG_20140812_185519

Je n’avais jamais vu une fleur de thé auparavant. Celle ci porte l’étonnant nom de "Pompom Rose". L’éclosion a l’air magnifique donc j’attendrai d’avoir une théière en verre pour assister pleinement au spectacle !

*

La seconde boite se nomme Un thé sur l’herbe

IMG_20140812_185808

C’est un Oolong de la marque au nom trop choupinet Panda Thé.

IMG_20140812_190052

La marque Lu Shan propose un thé à l’odeur succulente ! Ca sent la mirabelle et les fleurs de tournesol (?).

IMG_20140812_190147

Regardez moi ces adorables petites roses qu’on trouve dans le sachet ! Ce thé vert à la poire et au jasmin porte le nom de Rosée Champêtre et est de la marque Comptoirs Richard.

IMG_20140812_190315

Le deuxième Dammann Frères s’appelle Coquelicot Gourmand et je suis en ce moment même en train de le boire… et OHMYGOD! Les arômes sont coquelicot, biscuit et pâte d’amande. L’odeur est aussi à tomber par terre ! Les 30g ne vont pas me durer longtemps! Un tour dans la boutique s’imposera prochainement je pense :D

IMG_20140812_190457

Je redoute ce thé… Basilic, orange et piment. Ca m’effraie beaucoup ! aha Mais apparemment, ce n’est pas mal du tout. A voir donc !

IMG_20140812_190703

Le filtre à thé est adorable à souhait ! Et des pâtes de fruits qui vont vite disparaitre !

*

Je suis conquise du contenu de ces deux box ! J’actualiserai peut être mon article au fur et à mesure de mes dégustations :)

 

 

 

* La citation dans le titre provient du roman Mansfield Park de Jane Austen.

** Article rédigé en même temps que je regarde Hook. RIP Robin Williams…

That coincidence is a messenger sent by truth

maurice

"Publishable, but worth it?"*

Maurice fut écrit par E.M. Forster, romancier britannique en 1913. Jamais publié de son vivant car certainement trop autobiographique, c’est en 1971 que le public découvre enfin cette œuvre. L’homosexualité fut dépénalisée en France avec le code Napoléon, mais au début du vingtième siècle, ce n’est toujours pas le cas en Angleterre. Après le risque de pendaison, de peine de mort, et d’emprisonnement, il faut attendre 1967 et le Sexual Offences Act pour que les homosexuels obtiennent une semi liberté. On comprend donc aisément pourquoi Forster n’a pas envoyé son manuscrit à son éditeur: "Publiable mais est-ce que ça en vaut la peine ?"*

Dans ce roman, on est témoin de la naissance du désir chez Maurice de son plus jeune âge jusqu’à sa vie adulte. Le questionnement sur son orientation sexuelle reste néanmoins assez pudique. Il est assez dur de discerner les sentiments de Maurice à l’égard de son premier amant platonique, Clive. En revanche, j’ai assisté impuissante à sa douloureuse déchéance, à son rejet de lui-même jusqu’à ce message d’espoir délivré à la toute fin (Je l’interprète comme "Ne renoncez pas à qui vous êtes"). C’est un roman d’apprentissage qui ne peut laisser indifférent.

Maurice m’a plu car il dépeint une réalité terrible : se découvrir homosexuel à cette époque signifiait devoir se cacher toute sa vie. La fin m’a également satisfaite bien que ce ne soit pas le cas pour tout le monde. Si j’ai globalement apprécié ma lecture, je ne dirai pas que ce roman ait été une révélation pour moi. J’en attends beaucoup plus de A Room with a View (Avec vue sur l’Arno) et A passage to India (Routes des Indes). Il existe une adaptation de Maurice datant de 1987 avec James Wilby, Hugh Grant et Rupert Graves que je compte voir sous peu !

FORSTER

DOBBS

Sinon, j’ai aussi lu le tome 2 de Maisie Dobbs, (traduit en français). Cette seconde enquête était bien menée et plus approfondie que la première. La détective est toujours sympathique ainsi que son fidèle assistant Billy que j’adore ! (Dommage qu’il soit marié :P). On en apprend toujours plus sur le contexte de la première guerre mondiale. Le titre Birds of a Feather aurait du me mettre la puce à l’oreille car j’avais lu un article à ce propos et il en est aussi question dans un épisode de Downton Abbey. Spoiler : (Les hommes anglais qui ne participaient pas aux combats, se voyaient offrir une plume blanche par des militantes qui les considéraient comme des lâches.) J’aurais davantage apprécié ma lecture si celle ci n’avait pas été entrecoupée aussi souvent. Vivement la fin aout que je sois en vacances pour pleinement apprécier mes lectures!

 

We were liars

tumblr_mj21a0H1BO1s2mf2bo1_500

Ma réaction pendant et après ma lecture… Ca donne le ton de l’article !

Il est fort possible que vous ayez croisé ce roman au cours des derniers mois sur des blogs anglophones ou bien sur Booktube. Je n’étais pas partie pour le lire et finalement ma curiosité a été plus forte… Il y a eu énormément de bruit autour de cette histoire. Je n’avais même pas lu le résumé, et je me suis jetée aveuglement dans l’inconnu avec l’espoir d’une belle surprise (il est d’ailleurs recommandé de procéder ainsi). Eh bien non, ça n’a pas fonctionné avec moi.

La révélation finale a semble-t-il déboussolé la plupart des gens alors que ce ne fut clairement pas mon cas. C’est ce genre de roman qui a pour intention de donner une claque au lecteur. Mais ici, c’était trop intentionnel, trop surfait. Quand on a lu le grandiose Shutter Island de Dennis Lehane, c’est dur de trouver un autre livre qui fasse le poids à côté et qui donne l’envie de s’écrier "NON MAIS C’EST PAS POSSIBLE?!" Il en existe bien entendu (voir le listing à la fin de l’article) mais We were liars n’en fait pas partie.

Le style est ce qui m’a le plus dérangée en fait. Des phrases succinctes qui veulent parfois dire une chose et son contraire. Le livre fait à peine 250 pages mais j’ai pourtant trouvé le temps long. Dans mon cas, il m’a été impossible de m’intéresser aux personnages. Leurs conversations paraissent tellement improbables. Tout le roman sonne creux en réalité. Il n’y a pas de sentiments, pas d’émotions. J’ai lu des avis de personnes qui disaient avoir pleuré à la fin. Je suis à mille lieues de cela ! Je n’ai pas été impressionnée, ni touchée, ni concernée par cette intrigue.

We were liars. E. Lockhart. 2014.

 

shutter

1) Dix Petits Nègres d’Agatha Christie. Ma première rencontre avec la Reine du crime. Ca remonte à l’école primaire. C’était mon premier grand choc littéraire, et la première fois que je me suis sentie à ce point bernée par un auteur.

2) Shutter Island de Denis Lehane. Je suis restée sans voix, sans réaction pendant cinq bonnes minutes. J’étais déconnectée du monde au sens propre :p

3) Sukkwan Island de David Vann. Tout le monde sur la blogosphère parlait de cette fameuse page 113 et je suis aussi tombée des nues.

4) Esprit d’Hiver de Laura Kasischke. Peut être moins spectaculaire que les trois précédents et peut être plus attendue comme chute, mais j’ai tout de même reçu un coup sur la tête !

Si vous connaissez d’autres livres qui produisent le même effet, je veux bien les connaître ^^

"Here I am" I am just an envelope away

skye

Il est souvent bien plus compliqué de parler des livres que l’on a aimé que de ceux, qui nous ont fait mauvais effet. Je peux être assez véhémente dans la chronique d’un roman que j’ai détesté. En revanche, j’ai l’impression de ne pas disposer d’assez de vocabulaire pour exprimer toute mon admiration pour une œuvre. Je viens tout juste de terminer Letters From Skye, et les mots me manquent..

J’ai une furieuse envie de lire des romans historiques ces derniers temps. C’est un genre que j’ai toujours affectionné : le XIXeme siècle et le Moyen-Age étant les périodes vers lesquelles je me tourne le plus souvent. Cependant, depuis que j’ai découvert la série télévisée Downton Abbey, il est né en moi une certaine prédilection pour les histoires se déroulant pendant la première guerre mondiale et l’entre-deux-guerres. C’est pourquoi les romans Maisie Dobbs de Jacqueline Winspear ont tout de suite rejoint mes étagères, tout comme The Passing Bells de Phillip Rock. Letters from Skye m’est tombée dans les mains (ou plutôt dans ma liseuse) vraiment par hasard et ô quel bienheureux hasard !

Il s’agit d’un roman épistolaire et c’est quelque chose que j’aime particulièrement. 84, Charing Cross Road de Helene Hanff ou bien Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows avaient été deux très bonnes lectures et des romans historiques épistolaires saisissants !

Letters from Skye est composé de deux correspondances qui s’entremêlent. Dans la première, David, étudiant en médecine américain envoie une lettre à sa poétesse préférée qui habite sur l’île de Skye en Ecosse (allez jeter un œil sur Google Images pour rêver un peu!). Cette dernière se prénomme Elspeth et n’est pas beaucoup plus âgée que lui. Au fil d’un échange assidu de lettres, ils apprennent tout l’un de l’autre. Mais bientôt la guerre éclate, et David se porte volontaire au grand dam d’Elspeth. Tomber amoureux dans une période si instable n’est pas une chose recommandée..

Dans la seconde correspondance qui se déroule en 1940, Margaret écrit à son fiancée pendant la seconde guerre mondiale. Elle est en réalité la fille d’Elspeth et va tenter d’en savoir plus sur sa naissance et la vie de sa mère pendant la Grande Guerre.

Ce qui m’a autant plu dans ce court roman (seulement 290 pages!), c’est le ton quasi authentique qui se dégage de ces lettres. On y croit. L’évolution des sentiments d’Elspeth et de David au fil des années est si bien décrite que cela donne beaucoup de réalisme au récit. Margaret est en quelque sorte l’enquêtrice qui tente de regrouper des indices sur le passé de sa mère. On dépend d’elle pour lever le voile sur cette histoire d’amour impossible pendant la WWI. L’intensité des sentiments exprimés dans ces lettres m’ont émue à un point. Et ce final… Ça a été le coup de grâce.

Un bijou que j’ai déjà envie de relire ! Je me dois de me le procurer en format papier maintenant ! A savoir, qu’il est sorti en France sous le titre Une lettre de vous aux Presses de la cité.

Letters from Skye. Jessica Brockmole. 2013.

Sur le même thème, je veux lire:

tbrwar

J’ai déjà entamé The World of Downton Abbey, et il nous apporte beaucoup d’informations à la fois sur la série et sur le contexte de l’époque. // The Passing Bells, toujours dans la lignée de Downton Abbey bien qu’il ait été écrit en 1978. // The Last Summer. // Birdsong. Je possède déjà 3 de ces livres o/