Un printemps au Japon – 1

P1010118Comme promis avant mon départ, me revoilà pour vous parler de mon séjour de deux semaines au Japon ! Voyage qui a été au delà de mes espérances, et j’ai encore du mal à vouloir revenir à la « réalité » surtout quand celle-ci n’est pas toute rose en ce moment… Ce périple m’a fait du bien au moral c’est certain :)

J’avais beaucoup d’attentes vis à vis de Tokyo – ville que j’avais l’impression de déjà connaitre depuis le collège au travers des innombrables manga lus au cours de mon adolescence qui se déroulent dans cette ville – en particulier dans le quartier de Shibuya. On m’avait dit que j’allais être dépaysée dans ce pays, que le choc culturel allait être intense – il n’en fut rien ! Je me suis sentie tellement bien là bas. Dans une grande mégalopole comme Tokyo, je redoutais d’être oppressée, déboussolée. Au contraire, je me suis sentie à ma place. Ce qui m’a frappée c’est que la plupart des images que j’avais en tête avant de partir – les femmes en kimono que l’on croise dans la rue, les petites échoppes près des temples qui vendent toutes sortes de brochettes, les transports en commun impeccables, la politesse des japonais (…) – TOUT cela est réel et conforme à l’idée que je m’en faisais. J’ai fantasmé sur le Japon (et la Corée du Sud) pendant tant d’années, et c’est donc complètement émerveillée et les yeux ébahis que je me suis lancée à sa découverte. Et tout fut un émerveillement !

En 14 jours de temps, nous avons eu le temps de visiter Tokyo, Kyoto, Nara, Kamakura et Yokohama. C’est indéniable que c’est un laps de temps bien trop court pour se rendre pleinement compte de la richesse culturelle du Japon. Mais ça a été une bonne introduction pour – je l’espère, de nombreux autres voyages dans le pays du Soleil-Levant !

J’écrirai certainement plusieurs articles sur mon voyage, dans celui-ci je souhaite vous parler des lieux visités qui m’ont le plus charmée.

P1010930P1010966P1010953P1010959Kamakura

A environ 1h de train au sud de Tokyo, Kamakura est une ville côtière aux nombreux trésors culturels. Dans la plupart des guides touristiques, il est recommandé d’aller voir le Temple de Kotoku-In où trône un grand Buddha « Daibutsu » en bronze de 11 mètres de haut (et ce n’est pourtant pas le plus grand vu lors de mon voyage !). A l’heure matinale où nous sommes arrivés, il n’y avait pas encore trop de touristes – mais c’est un des endroits les plus fréquentés à Kamakura. Il y a la possibilité d’entrer à l’intérieur du bouddha pour la somme dérisoire de 20 yens (17 centimes) – ce n’est pour autant pas indispensable car la sculpture s’apprécie nettement plus de l’extérieur.

Toujours à Kamakura – j’ai eu mon plus gros coup de coeur parmi tous les temples visités – et il y en a eu beaucoup! Celui du nom de Hase-Dera est une pépite ! Dédié à la déesse Kannon – il est situé sur une colline qui permet d’avoir un magnifique panorama sur l’Océan Pacifique. C’est l’endroit où je me suis sentie le plus zen et en harmonie avec la nature. Très verdoyant et fleuri à cette période de l’année, on y croise des statues adorables de Jizo*. Il y a également un jardin japonais où règne le calme. Il y aurait tant de choses à dire sur ce petit temple ravissant (photos 2, 3, 4) !

*Jizo est une divinité très représentée au Japon. Les statuettes Jizo sont les compagnons des enfants décédés trop jeunes.

P1010320P1010390P1010349P1010487P1010480 Ueno

Un des poumons de Tokyo – un peu comme le Central Park de New York – c’est le parc Ueno ! Ce fut notre première sortie le week-end où nous sommes arrivés – et les japonais l’ont pris d’assaut pour piqueniquer sous les cerisiers en fleurs et prendre d’innombrables photos ! Beaucoup de monde ce jour là, et tout un chacun semblait émerveillé par ce phénomène merveilleux et éphémère de la nature.

Dans le parc de Ueno – il y a aussi plusieurs musées nationaux que nous n’avons pas eu le temps de faire – par contre, nous n’avons pas boudé le plus ancien zoo du Japon ! L’entrée est donnée : à peine 5 euros ! et pour le coup, ça me met en rogne les presque 20 euros pour celui de Vincennes. Non mais oh! Dans ce zoo de 14 hectares, il y a une quantité monstre d’espèces animales – même certaines que je ne connaissais pas ! L’animal vedette est bien entendu le panda qui attire les foules dont une horde de jeunes élèves en uniforme ^^
Toujours à Ueno – il y a son lac réputé pour ses pédalos en forme de cygnes. Le lieu est pittoresque car le contraste entre urbanisation et nature est saisissant. C’est une des raisons pour laquelle j’ai apprécié Tokyo : malgré les grattes-ciels, la circulation, les immenses publicités sur les immeubles – la ville ne manque pas d’espaces verts où se relaxer ! C’est ce qui me manque cruellement à Paris..

P1010657P1010686Kyoto

Kyoto est une ville très très touristique et aussi beaucoup plus traditionnelle. Outre le centre-ville qui regorge de boutiques de Luxe, de magasins de souvenirs plus authentiques qu’à Tokyo –  la ville est une source inépuisable de trésors religieux. Deux temples étaient sur notre liste de priorités : Le Pavillon d’Argent = Ginkaku-ji (1ere photo) et Le Pavillon d’Or = Kinkaku-ji (2nde photo). Les deux sont époustouflants ! Mais j’ai sans doute préféré le cadre du premier avec son jardin à la japonaise et son étang. De plus, le second qui datait initialement de 1397 a été incendié par un moine en 1950 – et même s’il a été reconstruit à l’identique, il fait plus « moderne » que le premier temple. Ca m’a justement donné envie de reprendre ma lecture du roman de Yukio Mishima « Le Pavillon d’Or » qui relate l’incendie.
J’ai apprécié me retrouver dans un Japon plus authentique. Fuir un temps les zones les plus touristiques (certains endroits deviennent vite noirs de monde!), et se promener dans les ruelles du quartier de Gion, tomber sur des temples beaucoup plus calmes et assister aux rituels de prières des japonais. Kyoto est splendide et lorsque je retournerai au Japon (c’est une évidence!), je m’attarderai davantage dans cette ville.

P1010721P1010813P1010818P1010803P1010765P1010768Nara 

Au sud de Kyoto se trouve Nara. Cette ville est aussi très prisée principalement en raison de son parc et surtout des cerfs qui le peuplent ! Ils sont en liberté et n’hésitent pas à venir vers les gens pour quémander de la nourriture – des gaufrettes à leur intention sont vendues dans le parc. A l’instar de la première photo, vous pouvez constater qu’ils ne sont pas farouches haha
Todai-Ji est le temple majeur de la ville – et on comprend vite la raison ! A l’intérieur, on y trouve un gigantesque Bouddha en bronze de 18 mètres datant du VIIIeme siècle ! Beaucoup plus grand que celui de Kamakura mentionné plus haut. C’est tout bonnement impressionnant !

P1020185Shinjuku Gyeon

Le tout dernier jour, nous avons jeté notre dévolu sur le jardin impérial dans le quartier de Shinjuku à Tokyo. Immense parc avec trois types de jardins (japonais, anglais et français) et quantité de cerisiers en fleurs – même si ça sentait la fin pour eux ! Un lieu paisible où j’aurais aimé resté plus longtemps mais il était sur le point de fermer à l’heure où nous y étions. Bien que les magasins ferment tard – ou ne ferment pas du tout (les supérettes « konbini » par exemple sont ouvertes 24h/24 7j/7), beaucoup de temples et de parcs ferment de bonne heure aux alentours de 16h30 ou 17h30 !

Voici un aperçu de ces lieux à couper le souffle que j’ai eu la chance de visiter au Japon. Ceux que je ne suis pas prête d’oublier ! Je peux vous garantir que le Japon une destination très feel good malgré la foule ambiante. Je me suis rarement sentie aussi sereine et détendue au cours d’un de mes voyages – et je suis pourtant quelqu’un de très angoissée à la base haha

Je m’attarderai davantage dans un autre billet sur les différents quartiers de Tokyo, sur ce que j’ai pensé des japonais, de la nourriture, des us et coutumes auxquels j’ai assistés. J’espère pouvoir vous préparer cet autre article prochainement! J’espère que ce premier vous aura plu :D 

What’s in my travel bag

J’apprécie beaucoup les vidéos « What’s in my bag » sur Youtube. La dernière en date que j’ai regardée était celle de Julie de FriendlyBeauty qui s’apprêtait à partir en Irlande. Depuis quelques années, je réduis de plus en plus les affaires que j’apporte lors d’un voyage. Ces derniers mois, je ne suis partie qu’avec un sac à dos à Strasbourg, Bordeaux, Dublin et Amsterdam. Il s’agissait la plupart du temps de séjours de 3 à 6 jours, et donc mon Kanken ou mon Eastpack faisaient largement l’affaire ! Je vais partir 14 jours au Japon, un sac à dos ne sera pas suffisant cette fois-ci ^^ Mais j’ai essayé de réduire drastiquement le contenu de ma valise. Je ne vais pas vous détailler TOUT ce que j’ai l’intention d’emporter – ce post va uniquement se concentrer sur ma trousse de toilette que j’ai voulu la plus « naturelle » possible dans le choix des produits. 

troussedetoilette

Je parle assez régulièrement sur mon compte Instagram de mes produits cosmétiques depuis mon adoption d’un mode de vie plus naturel mais je l’ai très peu fait sur le blog. Depuis plus d’un an et demi, je suis passée à des produits de beauté plus clean : fini les compositions douteuses avec 36 ingrédients chimiques et toxiques dedans !
La transition vers des produits moins nocifs pour la santé et moins polluants pour l’environnement ne s’est pas fait en un claquement de doigt – néanmoins au fil des mois je suis arrivée à trouver des cosmétiques naturels qui me conviennent parfaitement.

• Je n’applique plus aucun déodorant contenant des sels d’aluminium – suspectés d’être cancérigènes. J’ai testé un grand nombre d’alternatives et celle qui fonctionne le mieux sur moi est le déodorant crème de Clémence et Vivien à la menthe, sauge et romarin.  Son odeur est fraiche et divine et son efficacité est longue durée ! Néanmoins je n’emporterai pas celui-ci avec moi car le pot est un chouïa lourd, à la place je prends un déo à bille que je trouve tout aussi efficace de la marque Acorelle.

• Je suis passée aux savons solides saponifiés à froid et depuis j’ai dit « adieu » aux gels douche en bouteille ! La méthode de la saponification à froid permet de conserver les bienfaits des huiles végétales du savon. La glycérine végétale en grande quantité rend la peau beaucoup plus douce que les savons du commerce. C’est à la fois écologique (moins de déchets), et économique (certes un peu plus cher à l’achat mais ça dure plus longtemps qu’une bouteille de gel douche). Et il existe une ribambelle de marques artisanales et de parfums ! Personnellement, j’ai trouvé mon bonheur encore une fois auprès de la marque Clémence et Vivien et j’emporte avec moi au Japon, leur savon ‘Le Gandhi‘. J’aime aussi beaucoup les marques Pachamamaï et Gaiia.

• Côté Shampooing, la transition a été plus difficile et je n’ai pas encore trouvé LE shampooing naturel qui répond à mes attentes. Actuellement j’utilise le solide de la marque Lamazuna en forme de cannelé. Prix élevé à l’achat mais durée de vie plutôt satisfaisante. Ce n’est pas encore le shampooing de mes rêves, donc je continuerai à en tester d’autres ^^

• Pour le soin du visage, j’utilise depuis aout dernier la crème Magnifica de Sanoflore et ça a été la révélation ! Ma peau se porte bien mieux depuis – même si la perfection n’existe pas. C’est à ce jour, la crème hydratante qui apporte le plus de bienfaits à ma peau sensible et sujette aux imperfections.

• J’utilise également le soir de l’eau micellaire que j’applique sur un coton lavable avant de prendre ma douche. J’en ai pris dans un petit flacon – et cela sera suffisant pour 2 semaines je pense! Je vais me passer de ma mousse nettoyante Cattier mais c’est également un produit qui fait partie de ma routine quotidienne :)

• J’ai appris à utiliser les huiles essentielles et les eaux florales – et je continue à me documenter sur leurs usages. Désormais j’ai toujours au moins une huile essentielle dans mon sac. Pour le Japon, je n’en prendrai que 2 qui sont mes indispensables. Il y a tout d’abord celle de Ravintsara : assainissante et antivirale. En cas de mal de gorge, j’en avale une goutte. Son odeur m’apaise en cas de montée de stress. Et elle me sert tout autant – voire plus efficacement que l’HE de Tea Tree pour lutter contre quelques petits boutons dérangeants.  Je prends dans ma trousse cette dernière également, car elle est efficace contre tous types d’infections.

• J’emporte aussi avec moi un savon multi-usages « Dr Bronner » qui a 18 usages !! C’est un peu le produit sauveur en voyage haha Je l’utiliserai surtout pour faire ma lessive à la main !

Je ne vous ai montré qu’une partie de ma trousse de toilette (j’emporte bien évidemment une brosse à dent, du dentifrice et une brosse à cheveux :P) – mais je suis plutôt fière qu’elle contienne presque exclusivement des cosmétiques green estampillés bio. 

*

P1010028

Je doute de disposer de beaucoup de temps pour lire – si ce n’est lors des escales à Pékin ou dans l’avion, car ce voyage s’annonce très ‘sportif’ avec énormément de marche. Le soir, je serai certainement bien fatiguée et je dormirai au bout de 5 pages lues ^^’
En revanche, partir sans AUCUN livre n’est pas envisageable ! Mon choix s’est porté sur le Livre des Baltimore de Joel Dicker que j’ai déjà entamé et ma liseuse Kindle ! Sa batterie me durera largement – je pense, 2 semaines et j’ai de quoi faire en choix de lectures dessus !

*

P1010032

Mon sac Kanken adoré sera du voyage pour les excursions la journée avec ma gourde Qwetch et mon appareil photo hybride Lumix GX80 ^^

*

A mon retour, je vous préparerai un article de mon voyage bien évidemment 😚

Miscellanées de la semaine #4

P1150286

Rubrique fourre-tout regroupant des détails pèle-mèle de mon quotidien. Une manière de garder une trace de ces petits moments de joie, de gratitude ou de déception, de découvertes et d’évènements. 

• Assister au concert de Luc Arbogast dimanche dernier (26/03) a été un grand plaisir. Je vous en parlais dans l’article précédent: c’est un chanteur d’inspiration médiévale que j’écoute depuis des années.
J’ai regretté que la sonorisation de l’Olympia n’ait pas toujours rendu justice à la beauté de sa voix – les instruments prenaient parfois le dessus sur celle-ci mais globalement ce fut un concert très positif. Luc interagissait beaucoup avec la salle, et il semble être un chic type ^^ Mon rêve serait de le réentendre chanter devant une cathédrale – rien qu’avec sa mandoline et sa voix cristalline.

• Je suis en train de regarder la série Happy Valley sur Netflix. Série britannique de la BBC One diffusée dès 2014. Les anglais sont tellement doués dans la réalisation de séries policières – Broadchurch, Sherlock, Grantchester, Ripper Street (…). Happy Valley suit le quotidien d’un sergent de police – c’est le portrait d’une femme avant tout. C’est aussi un fait divers macabre qui se déroule sous nos yeux. C’est tellement réaliste – terre-à-terre presque, que ça retourne vraiment l’estomac. J’ai bientôt terminé la saison 1, et à chaque épisode je me suis sentie mal face à la dureté des faits. Ce n’est pas un coup de coeur, car c’est bien trop dérangeant pour que je puisse dire que ‘j’adoooore’, mais c’est impeccablement joué et réalisé.

 

• Ma dernière lecture a été Tu Tueras le père. C’est frustrant d’être enthousiaste lors des cent premières pages d’un livre puis de le trouver de plus en plus pénible au fil des pages. C’est ce qui s’est passé avec ce thriller italien. L’intrigue va crescendo dans l’invraisemblable. Tout est trop gros pour qu’on puisse considérer l’intrigue comme plausible. Je considérerais Sandrone Dazieri comme un Dan Brown italien.. et ce n’est pas particulièrement un compliment de mon point de vue : Un personnage extravagant qui est censé émouvoir le lecteur, une policière au bord du burn-out, une affaire policière qui devient de plus en plus compliquée et tordue plus on se rapproche de la fin, un style d’écriture sommaire et des dialogues creux – les émotions se perdent dans la traduction française je pense. Beaucoup de spectacle et de coups de théâtre, et au bout d’un moment l’impression de ne plus suivre l’histoire – et surtout de ne plus avoir envie de la suivre. Si les premières pages avaient titillé mon intérêt, j’ai survolé à la va-vite les deux-cents dernières de cet énorme livre de plus de 600 pages.

 

• Mon départ au Japon est prévu le 6 avril – soit dans quelques jours !!! Je suis impatiente de découvrir les villes de Tokyo, Kyoto, Nara, Yokohama. Je suis en train de peaufiner ma valise – que je souhaite la moins chargée possible. J’aurais accès à internet grâce au Pocket Wifi là bas, mais je pense que je me couperai volontairement d’internet la journée pour profiter à fond de l’expérience ^^ Je vous donnerai par contre de mes nouvelles via Instagram très certainement !

A très vite !

Miscellanées de la semaine #3

P1000647

P1000795

Rubrique fourre-tout regroupant des détails pèle-mèle de mon quotidien. Une manière de garder une trace de ces petits moments de joie, de gratitude ou de déception, de découvertes et d’évènements. 

• Mon week-end à Amsterdam avec une amie. Ville visitée quand j’étais plus jeune avec mes parents sous un temps détestable – ce qui ne m’a pourtant pas découragée à la visiter de nouveau 10 ans plus tard. La météo fut davantage clémente cette fois ci ! Ville charmante, presque paisible – nous avons été étonnées de ne pas croiser trop de touristes.

• Visite entre-autres de l’Hortus Botanicus (photos ci-dessous) et de ses jardins botaniques. Les serres reproduisent différents types de climats: tropical, subtropical humide, désertique. Il y a également une serre aux papillons. Les jardins extérieurs auraient été encore plus jolis au printemps lorsque les fleurs auraient éclos. J’ai adoré cette visite instructive avec ses nombreuses espèces de plantes – souvent rares,  à découvrir. L’architecture du lieu est magnifique et ça doit être encore plus appréciable quand le soleil pointe le bout de son nez ! Ca me donne terriblement envie de retourner aux Serres d’Auteuil à présent !

• Lecture commune avec Marie du premier tome de La Cour des Dames de Franck Ferrand – chroniqueur historien que j’apprécie écouter de temps en temps sur Europe 1 dans son émission « Au coeur de l’Histoire ». Homme érudit, je le préfère largement en conteur à la radio que romancier ! Ce roman à propos du règne de François Ier manque cruellement de romanesque. Les dialogues sont parfois un brin grotesques. Les faits historiques sont retranscrits avec exactitude mais l’ensemble est plat. Je ne lirai pas la suite de la trilogie.

• J’ai également lu un recueil de nouvelles du même auteur japonais avec lequel je vous bassine depuis le mois dernier: Yukio Mishima :P
Trois nouvelles et une pièce de théâtre que j’ai globalement toutes appréciées ! Ma préférence va pour « Patriotisme ». Encore une fois – on y retrouve un thème cher à Yukio Mishima : le rituel du seppuku. Ce n’est pas lassant pour autant car plus je lis de livres de cet auteur (c’est le 4eme depuis février), plus j’ai l’impression de le connaitre.

• Places reçues pour le concert de Luc Arbogast à la fin du mois !! Il me semble que j’ai découvert ce chanteur à la voix mélodieuse et hors du temps en 2007 ou 2008 avec son album Hortus Dei. Ses chants d’inspiration médiévale sont tellement purs. Il s’est fait connaitre d’un plus large public en participant à The Voice il y a quelques années, mais il est avant tout un artiste de rue et se produit beaucoup sur les parvis des cathédrales de France. C’est dans ce cadre que j’aurais préféré l’écouter, mais à l’Olympia ça sera bien aussi ^^ Mes chansons préférées de lui: Maria ♥︎ Morgenstern ♥︎ Domus  ♥︎ Nomad

• Je regarde la série Santa Clarita Diet sur Netflix. Et contre toute attente j’aime beaucoup ! Ca parle d’une mère de famille bien proprette, qui du jour au lendemain devient une zombie et se découvre un appétit pour la chair humaine ^^’ C’est plus drôle qu’original, mais ça m’amuse bien !

Bon dimanche ensoleillé à vous !

P1000696

P1000676