Miscellanées d’octobre

P1030725-1

P1030723

Aujourd’hui, je voulais vous partager brièvement mon avis sur mes dernières lectures et aussi sur quelques unes de mes sorties culturelles qui méritent d’être mentionnées ^^

LIVRES

Le château des Bois-Noirs de Robert Margerit semble sortir de l’oubli depuis que la Youtubeuse Lemon June en a vanté les mérites sur sa chaine. J’ai eu instantanément envie de le lire lorsqu’elle a évoqué l’état d’envoutement dans lequel elle s’est trouvée lors de sa lecture. Aguerrie par mes lectures de romans sombres victoriens à la Wilkie Collins ou Mary Elizabeth Braddon, j’ai un peu retrouvé de cela dans cet ouvrage français des années 50. L’isolement d’une jeune mariée, Hélène, dans son nouveau lieu de vie austère et déprimant qu’elle découvre après sa lune de miel. Sa désillusion face à un mari qu’elle pensait tendre et qu’elle découvre en ces lieux, taciturne et dérangeant. Gustave est un personnage inquiétant, il faut le rencontrer pour comprendre ce qu’il y a de malsain dans son comportement ! Le regard qu’il pose sur sa femme, sa manière de penser à elle comme à une possession, un objet de collection à l’image de ses timbres dont il fait la collection. Peu à peu, Hélène va se sentir prise au piège de cette demeure décrépie où l’ennui règne. Son beau-frère devient rapidement son seul réconfort.
Ce court roman de tout juste 250 pages est parsemé de descriptions réussies, de mots justes pour décrire les sentiments des protagonistes. Il y a un retournement dans l’intrigue que je n’avais pas vu venir et qui m’a coupé le souffle. Jusqu’à la dernière page je n’avais pas réussi à deviner l’issue de cette histoire. Je retiendrai surtout de ce roman son atmosphère poisseuse et malaisante – et le personnage de Gustave qui est l’un des plus creepy que j’ai eu à rencontrer en littérature.

Le Cercle celtique de Björn Larsson m’a offert de toutes autres sensations. Je l’ai lu avant le roman de Robert Margerit et j’ai plus de mal à poser des mots sur mon ressenti à la sortie de cette lecture. C’est bien la première fois que je lis un roman maritime – car c’est bien la particularité de ce récit qui se passe au 2/3 sur le voilier du personnage principal. Ce suédois sans histoire met les pieds dans une affaire de disparitions et de meurtres en rapport avec un mystérieux ‘Cercle Celtique’. Cela va le mener jusqu’au large de l’Ecosse. N’y connaissant rien en navigation, je suis souvent passée à côté de termes techniques et de longues descriptions géographiques. Cela ne m’a pas empêchée de me sentir investie dans ce ‘polar’ – roman policier bien gentillet néanmoins ! On suit les côtes écossaises avec le héros et son acolyte, on s’imprègne de légendes celtiques, on voyage au gré d’une météo peu clémente. Ca se lit sans effort mais au final ce n’est pas un roman qui me marquera très lentement !

SPECTACLES

La Famille Addams est une comédie musicale pour laquelle j’avais réservé mes places il y a presque 1 an ! J’adore les films des années 90 et j’avais hâte de voir ce que cela pouvait donner sur scène. Les chansons originales ont été traduites en français et l’intrigue s’attarde davantage sur le personnage de Mercredi qui est tombée amoureuse d’un garçon ‘ordinaire’ – une faute de goût pour cette famille tout sauf banale ! Pour être honnête, j’ai trouvé ce point de départ à la comédie musicale mièvre et peu adapté à l’univers de la Famille Addams. Je voulais voir Mercredi telle qu’on la connait dans la série et les films ! Le mix entre des références à des choses américaines et françaises créé une confusion et un manque de repère. Malgré ces quelques défauts, j’ai globalement apprécié le show et les chansons. Les comédiens  sont au top – surtout les interprètes de Morticia et Gomez !
A voir jusqu’en janvier au Palace.

Toujours en octobre, je suis allée voir un concert à la Cité de la Musique : « Les gens dans l’enveloppe » ouvrage d’Isabelle Monnin mis en chansons par Alex Beaupain. Ce chanteur-compositeur a la capacité de m’émouvoir au plus profond de mon coeur. Tout comme Vincent Delerm que j’ai également eu la chance d’aller écouter en concert dernièrement. Alex Beaupain est surtout connu pour composer les chansons des films de Christophe Honoré et toutes celles des Chansons d’Amour, Les Bien-Aimés, La Belle Personne me touchent beaucoup au point d’en avoir les larmes aux yeux. Il y a de la mélancolie, de la violence des sentiments, du chagrin toujours décrit avec justesse et précision. Ses chansons me serre le coeur mais je les aime toutes.
Le concert ‘Les gens dans l’enveloppe’ est une expérience des sens qui ne laisse pas indemne. Il y a quelques années, Isabelle Monnin a acheté sur internet une enveloppe contenant des photos d’une famille. A partir de cela, elle en a écrit un récit. Puis, elle a décidé de retrouver la trace de ces gens pour savoir vraiment qui ils sont/étaient. Elle y est parvenue et ce livre est le témoignage de leur vie et de leur destin réel. Sur scène, ça donnait quelque chose de puissant : entre les extraits du livre ‘fiction’, les témoignages de vive-voix de ces inconnus retrouvés, les chansons interprétées par 3 grandes chanteuses/actrices (Françoise Fabian, Clotilde Hesme, Clara Luciani) – le rendu était magnifique ! Et la véritable histoire de ces gens dans l’Enveloppe m’a émue… et continue à m’obsèder !

IMG_20171015_161805_892

IMG_20171015_162914_282

IMG_20171015_162914_317

LIEU

Un très bel endroit visité dimanche dernier : l’Abbaye de Royaumont (95). Moi qui suis enchantée par les abbayes, les cloîtres, les vitraux – j’ai été aux anges ! C’était un superbe lieu avec ce magnifique soleil et les couleurs chatoyantes de l’automne !

*

Et vous, de belles découvertes en ce mois d’octobre ? ^^

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités

Lectures automnales

P1190449
Un champ de citrouilles en Italie en septembre dernier !

Il semblerait que comme beaucoup de personnes sur la blogosphère, j’apprécie également tout particulièrement l’Automne 😛 Depuis quelques années, je me concocte une liste de lectures, et de choses à faire au cours de cette période de l’année. Lire des romans gothiques, trembloter devant des films pseudo terrifiants – mais pas trop non plus car je suis une véritable peureuse ! Simplement se mettre à l’aise pour les prochains mois qui s’annoncent bien froids mais avec des chaussettes en pilou et un gros plaid douillet tout ira bien !

C’est avec joie que je vous écris cet article aujourd’hui – et cela me plairait vraiment de savoir ce que vous avez prévu cet Automne – si vous êtes aussi des amateurs de cette saison ;) Et même si vous ne l’êtes pas, je suis toujours preneuse de vos recommandations !

Voici les livres au sommet de ma pile à lire :

P1030715

1. Jane Eyre de Charlotte Bronté

Je souhaiterais relire ce classique de la littérature britannique que j’avais tant aimé lors de ma première lecture – au point de m’être procurée 3 éditions différentes du livre ! Depuis, l’intrigue s’est un peu estompée dans mon esprit – et surtout elle s’est entremêlée à celle de Rebecca de Daphné Du Maurier. J’aimerais donc faire la poussière sur mes souvenirs, mais je suis certaine de l’aimer toujours autant!

2. Le Grand Coeur de Jean Christophe Rufin

Pas vraiment de rapport avec l’automne, mais il s’agit d’une de mes dernières acquisitions lors de la grande braderie de ma médiathèque et j’ai bien envie d’un roman historique bien dense et fouillé ! Si j’ai le temps, je me caserai bien le tome 3 des Rois Maudits dans ma liste de lectures ^^

3. Le château des bois-noirs de Robert Margerit

Tout comme Victoria de Mango&Salt, j’ai eu envie de découvrir ce livre suite à la vidéo de Lemon June qui en parlait dans des termes très élogieux et intrigants ! Une jeune femme qui revient de noces avec un époux taciturne qu’elle connait à peine. Une grande bâtisse peu amène, une atmosphère pesante. C’est de saison, hâte de m’y mettre !

4. La Pierre de Lune de Wilkie Collins

J’ai lu de nombreux livres de cet auteur britannique il y a quelques années: La Dame en blanc, la Robe noir, L’hôtel hanté, Le Secret mais pas encore son plus connu ! La Pierre de Lune est une enquête policière sur la vol d’un diamant hors de prix. Ecrit en 1868 en pleine ère victorienne – il est considéré comme un classique du roman policier !

5. Petits contes noirs de A S Byatt 

Un recueil de nouvelles « effrayantes, drôles, pétillantes, tristes, et toutes inoubliables » dans la tradition des contes des frères Grimm ! De quoi sans doute frissonner un peu ;)

6. Un roman de Stephen King

Je n’ai lu que deux ouvrages de Stephen King jusqu’à présent : La petite Fille qui aimait Tom Gordon et Shining. Si le deuxième a été plus mémorable que le 1er, je n’avais pas vraiment apprécié la plume (traduction) de l’auteur. Peut être est-ce dû à tout le tapage qui entoure la sortie de la nouvelle adaptation de son roman ‘Ca’ – mais j’aimerais bien me pencher dessus ! Je vais tenter le livre audio – qui sera aussi ma première expérience en la matière ! Les 29 heures d’écoute m’effraient un peu (beaucoup). Le cas échéant si je n’accroche pas à l’audio book, je pourrais lire l’ouvrage en VO car je compte l’offrir à mon père pour sa fête ! Un autre livre de Stephen King me fait très envie : Salem.

7. Loin de la foule déchainée de Thomas Hardy

Encore un autre classique anglais avec une belle histoire d’amour à la clé, une lecture qui sera je pense très douce et romantique.

*

films

Pour les films et séries que je souhaiterais me mettre sous les yeux – il y a bien sûr la Famille Addams ! D’ailleurs j’irai voir la comédie musicale le 14 octobre et je suis pressssséee ! Presqu’1 an que j’ai pris ma place ^^ Toutes les saisons sont bonnes pour regarder Kaamelott mais particulièrement celle-ci donc je vais me dévorer les premières saisons ! Autre valeur sûre : Ripper Street, la série de la BBC qui se déroule dans les bas-fonds londoniens. C’est sombre, c’est victorien, il y a Jerome Flynn et Matthew Macfadyen ♥︎ ! J’aimerais aussi regarder l’adaptation de Une vie entre deux océans dont le DVD m’a été offert par Marie ! Il y a une comédie que je regarde quasiment tous les ans à la même période et dont je ne me lasse pas : Joyeuses Funérailles. Ca me fait toujours aussi rire – humour britannique oblige ^^

*

P1030718.JPG

Liste pèle-mèle de choses que je souhaiterais faire

  • Manger des soupes au potiron
  • Déguster une raclette avec de la charcuterie italienne
  • Prendre le 1er Pumpkin Spice Latte de la saison au Starbucks
  • Boire des litres d’infusions et de thés
  • Faire du coloriage aux motifs celtiques en écoutant des podcasts
  • Lire et commenter les blogs des amies et en découvre d’autres !
  • Reprendre en main mon Bullet Journal
  • Faire des promenades au Bois de Vincennes
  • Aller dans des salons de thé parisiens
  • Me concocter une soirée Halloween !
  • Lire, lire, lire autant que je pourrais !!

*

Et vous vos projets pour cet automne ? Comme vous le voyez mes choix sont très variés et ne collent pas forcément au thème d’Halloween – mais englobent toutes mes envies pour la saison ^^

Bel automne à vous !

 

“Better never means better for everyone… It always means worse, for some.”

P1030684La servante écarlate est un roman déroutant. A l’époque où je lisais beaucoup de dystopies young-adult dont beaucoup décevantes – j’aurais mieux fait de me pencher sur ce roman de Margaret Atwood ! Ecrit en 1985, il est considéré pour beaucoup comme un MUST READ – un contemporain devenu un classique depuis sa sortie. Ces derniers temps, il est de nouveau sous le feu des projecteurs et beaucoup de nouveaux lecteurs le redécouvre. Il fait écho aux inquiétudes de notre époque. Aux Etats-Unis, lire ce livre est même devenu un symbole de résistance face à un Trump qui ne respecte pas les femmes et leurs droits. Dans cette fiction, elles sont devenues esclaves, inconsidérées. La société est à présent totalitaire, l’Eglise est au commande et fait sa loi. De plus, une grande partie de la population féminine est infertile suite à une catastrophe naturelle. Les Servantes Ecarlates sont les seules à pouvoir jouer un rôle de reproduction afin d’accroitre la natalité. L’héroïne, Defred, est placée pour la seconde fois chez un couple, issu de l’élite, dans le seul but d’être fécondée par le mari…

Ce roman est âpre. Le style distant, impersonnel accentue ce sentiment de malaise. Le récit est malin car il nous fait nous poser la question « et si ? ». Et si demain, la réalité décrite dans ce roman redevenait la norme ? Et si nous, femmes, perdions tous nos droits sous la dominance des Hommes ? Ces questions pourront paraitre ridicules pour certains – mais aujourd’hui il y a encore du chemin à parcourir pour l’égalité parfaite Homme/Femme dans le Monde ! Ici, les femmes ne peuvent plus s’habiller comme elles le souhaitent. Elles n’ont plus le droit de travailler, et sont contraintes de rester au foyer. La peur, la délation, la persécution sont la règle. Les médecins qui ont pratiqué des avortements dans le passé sont pendus, les homosexuels aussi… Toute personne ayant des idées opposées au régime et qui le fait savoir est déportée dans les Colonies ou bien assassinée. Ce qui est d’autant plus difficile dans cette lecture, c’est que nous sommes placés du point de vue de Defred. Elle a souvent des réminiscences de sa vie antérieure – de la liberté qu’elle avait alors. Porter un mini-short, embrasser quelqu’un dans la rue (…) étaient des choses acquises. Jamais il n’aurait été envisageable de revenir sur des droits aussi fondamentaux. C’est une claque que l’on se prend lorsque Defred retourne à sa dure réalité. C’est une lecture très forte – qui obsède et qui reste en mémoire. Depuis que j’ai refermé ce livre – voilà plus d’une dizaine de jours, il n’y a pas eu un jour sans que je m’en remémore un passage !

Si vous ne le savez pas, une série a été produite cette année. Je n’ai regardé que le pilot pour le moment donc je ne peux pas encore en juger la qualité. Mais en tout cas, si le livre croise votre chemin, je vous encourage à le lire ^^

Retour de médiathèque

P1030694-2

A peu près tous les 6 mois, la médiathèque de ma ville organise une grande braderie et je ne manque jamais d’y aller. Lors de la précédente édition, je n’avais rien trouvé qui me plaisais. J’ai eu davantage de chance cette fois ci – et je ne me suis pas fait prier avec des prix oscillants entre 50 centimes et 1 euro ! Comme je vous l’avais dit dans un précédent article, j’achète beaucoup moins de livres qu’autrefois. Je privilégie ceux de ma Pile à Lire, ceux qui m’ont été offerts, et les emprunts bibliothèque. Et lorsque j’achète, c’est majoritairement des livres d’occasion (désolée les libraires et les éditeurs !).

Je vous dévoile donc mes jolies trouvailles !

P1030703

Résumé : En 1939, l’actrice Eve Eden a été invitée par Hitler dans son nid d’aigle à Berchtesgaden. Son fiancé a basculé dans le vide alors qu’elle était seule avec lui sur le balcon. Vingt ans plus tard, devenue la femme d’un acteur shakespearien, Eve invite près de Genève les survivants du drame pour mettre fin aux rumeurs la concernant. Mais, de nouveau, un balcon, une forêt, le tonnerre et une mort mystérieuse qui ressemble fort à un meurtre…Il faudra tout le génie du Docteur Fell pour trouver une solution à l’inexplicable. x

Il est étonnamment difficile de mettre la main sur des romans de John Dickson Carr – écrivain américain majeur du roman noir et admiré par Agatha Christie – herself ! La plupart ne sont plus édités à l’exception de son plus connu La Chambre Ardente que j’avais beaucoup appréciéC’est donc sans me poser de question que j’ai décidé de prendre cet ouvrage et je suis curieuse de me plonger dedans !

P1030710

Résumé : A lire les aventures de Sherlock Holmes racontées par son ami le docteur Watson, ne prendrait-on pas l’illustre détective pour une froide machine à penser, tout en cerveau et sans cœur ? Mais peut-être est-ce parce que Watson a laissé de côté certains épisodes, estimant que la vérité — comme le gibier — gagne parfois à ne pas être consommée sur l’heure.
Partant de cette hypothèse, Michael et Mollie Hardwick ont imaginé, avec l’autorisation des héritiers de Sir Arthur Conan Doyle, les présents textes qui font avec humour justice de cette réputation de froideur, voire de misogynie.
Certes, la singulière affaire de la ballerine russe nous montre un Sherlock Holmes peu enthousiasmé par l’ardeur d’une robuste danseuse, mais du stratagème dont il se sert pour lui échapper mieux vaut ne pas tirer les mêmes conclusions que l’imprésario de la dame si l’on ne veut pas encourir les foudres de l’honnête Watson.
Le cœur de Sherlock Holmes n’a-t-il donc jamais vibré ? Si — et à l’occasion de l’affaire, plus curieuse encore, où la recherche d’un mari disparu conduit les deux amis à la découverte d’un secret d’Etat sur les bords du Loch Ness dans une enquête qui, pour être apocryphe, n’en ravira pas moins les lecteurs fervents de Sir Arthur Conan Doyle.

Un autre ouvrage que je ne connaissais pas du tout mais qui a titillé ma curiosité en raison de son titre évocateur. J’en ai appris très peu sur son compte sur internet – si ce n’est que les auteurs l’ont écrit en se calquant sur le film éponyme de Billy Wilder en 1970. C’est un pastiche et il est question de Sherlock Holmes et de Watson – ça me suffit pour vouloir le lire ^^

P1030705

Résumé: L’inspecteur Simon Serrailler profite de vacances bien méritées en Écosse quand il est rappelé d’urgence en Angleterre, à Lafferton. Deux prostituées ont été retrouvées étranglées, et une troisième est portée disparue. S’agit-il de de meurtres en série ? Est-on en présence d’un nouveau Jack l’Éventreur ? Quand, à leur tour, la femme du nouveau doyen de la cathédrale et une jeune mère de famille manquent à l’appel, le mystère s’épaissit… Chaque piste mène à une impasse et la population de Lafferton exprime une peur et un mécontentement croissants. Et Serrailler se retrouve propulsé au cœur même de l’enquête, lorsque Cate, sa propre sœur, devient la cible du meurtrier…

Polar se déroulant en Angleterre et ayant pour point de départ des meurtres ressemblants à ceux commis par Jack L’Eventreur, je ne dis pas non ! De Susan Hill, j’avais lu et grandement aimé La Femme en noir qui m’avait donné des vrais frissons !

P1030706

Résumé : On les appelle les Reines du crime mais leur règne ne date pas d’hier… Héritières du ténébreux royaume du roman gothique, ces Anglaises au caractère bien trempé ont pris les armes au cœur du XIXe siècle pour rivaliser avec leurs confrères. Mary Elizabeth Braddon, Mrs Wood et quelques autres ont très vite confirmé leur aptitude à faire frémir le lecteur de toutes les manières possibles. Sous leur plume est né le roman d’énigme, mais aussi le suspense psychologique le plus efficace, préparant la venue de la génération moderne des grandes prêtresses du récit criminel : Agatha Christie, P. D. James, Ruth Rendell.

Sans doute l’acquisition dont je suis le plus ravie. Il s’agit d’une anthologie de plusieurs nouvelles de « reines du crime » du XIXeme siècle, précurseuses dans ce genre littéraire. Il y en a notamment une de Mary Elizabeth Braddon qui a écrit le très réussi Le Secret de Lady Audley.

P1030707

Je vous épargne le résumé trop long de « Le Grand Coeur » de Jean Christophe Rufin. Pour faire court c’est un roman historique au sujet de Jacques Coeur. Je n’en sais guère plus mais je l’avais déjà ajouté à ma liste d’envies suite aux avis dithyrambiques lus sur internet !

Résumé de Prague Fatale: Quand, en septembre 1941, Bernie Gunther revient du front russe, la capitale du Reich a bien changé. Pénurie, rationnement, couvre-feu, crimes… Berlin rime avec misère et terreur. La découverte d’un cadavre sur une voie de chemin de fer puis l’agression d’une jeune femme précipitent Bernie, affecté au département des homicides de la sinistre Kripo, dans de nouvelles enquêtes criminelles. Invité par le général SS Reinhard Heydrich à le rejoindre à Prague pour démasquer un espion infiltré dans son entourage, Bernie est à peine arrivé qu’un des fidèles du Reichsprotektor de Bohême-Moravie est assassiné. Bernie doit trouver le coupable… et vite, s’il veut sauver sa peau.

Acheté tout d’abord pour mon père qui aime beaucoup Philip Kerr, je me suis aussi dit qu’il pouvait m’intéresser ! Surtout quand j’ai vu la mention du nazi Reinhard Heydrich – j’ai lu récemment HHhH dont il est le personnage principal. Un roman d’espionnage en plein coeur de Prague sous occupation nazie !

*

Je m’en sors avec 5euros dépensés pour l’ensemble de ces ouvrages. Il y en avait d’autres qui me plaisait – notamment le tome 2 de la série de Robert Galbraith (alias JK Rowling) mais c’était un volume imposant qui m’aurait encombré plus qu’autre chose – et je préférerai l’emprunter !
Tout ces livres me font très envie !

*

Avez vous-lu un de ces ouvrages ? :) 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer