Rebecca de Daphné Du Maurier

8723_2655332.jpg
Rebecca, ♥

Daphné Du Maurier – (1938) – 378 pages

Sur Manderley, superbe demeure de l’ouest de l’Angleterre, aux atours victoriens, planent l’angoisse, le doute : la nouvelle épouse de Maximilien de Winter, frêle et innocente jeune femme, réussira-t-elle à se substituer à l’ancienne madame de Winter, morte noyée quelque temps auparavant ? Daphné du Maurier plonge chaque page de son roman – popularisé par le film d’Hitchcock, tourné en 1940, avec Laurence Olivier et Joan Fontaine – dans une ambiance insoutenable, filigranée par un suspense admirablement distillé, touche après touche, comme pour mieux conserver à chaque nouvelle scène son rythme haletant, pour ne pas dire sa cadence infernale. Un récit d’une étrange rivalité entre une vivante – la nouvelle madame de Winter – et le fantôme d’une défunte, qui hante Maximilien, exerçant sur lui une psychose, dont un analyste aurait bien du mal à dessiner les contours avec certitude. Du grand art que l’écriture de Daphné du Maurier, qui signe là un véritable chef-d’oeuvre de la littérature du XXe siècle, mi-roman policier, mi-drame psychologique familial bourgeois.

Mon avis: Ce roman fait désormais partie de mes livres préférés! J’ai été happée dès les premières pages.

Bien avant de lire ce livre, j’avais vu l’adaptation faite par Hitchcock, et j’avais beaucoup aimé, c’était pour cela que je m’étais procurée le roman. Celui ci est bien resté plus de 8 mois dans ma PAL, et j’ai honte car c’est un petit bijou ! Heureusement je ne me souvenais pas de tous les rebondissements, je l’ai lu en oubliant complètement le film et j’ai été surprise !

Il n’y a qu’à lire la toute première phrase « J’ai rêvé l’autre nuit que je retournais à Manderley » pour être envouté par cette atmosphère intrigante voire hantée. Oui ce qui j’ai aimé avant tout, c’est l’écriture de Daphné Du Maurier qui est si ensorcelante! On vit chaque instant intensément avec l’héroïne. Je me suis vraiment sentie proche de la nouvelle épouse de Mr De Winter, en lisant j’avais la sensation de ne former qu’un avec elle! On éprouve ses peurs, ses craintes, ses humiliations et surtout on essaye de lutter contre le fantôme de l’ex madame De Winter: Rebecca!

Au début du roman, on s’attend à une belle histoire d’amour: une jeune femme (demoiselle de compagnie) fait la rencontre à Monte Carlo de Maxim De Winter qui est de vingt ans son ainé. Ils se marient précipitamment et retournent à Manderley. Mais lorsque la nouvelle Madame de Winter atteint la porte de cette somptueuse demeure, elle ressent tout de suite une sensation d’angoisse.. et elle prend vite conscience qu’elle devra redoubler d’effort pour parvenir à faire oublier Rebecca, tant aimée par tous et qui est morte mystérieusement l’année précédente! Le fantôme de la défunte est omniprésent, Rebecca vit encore dans les entrailles de Manderley, elle vit encore dans l’esprit des domestiques, et surtout de Mrs Danvers, la gouvernante qui amplifiera le cauchemar de notre héroine !

Je ne suis vraiment pas douée pour faire des résumés T_T ! Et je ne peux pas vous en dire plus sous peine de vous dévoiler trop de choses! En tout cas dans ce roman il y a du suspense. Jusqu’à la fin on est estomaqué!

Je ne peux que vous conseiller ce magnifique roman :D

Merci à Océane de m’avoir inciter à me plonger dans ce roman grâce à son challenge!

2142349796.jpg
1/…
A la fin du roman, j’en voulais encore! Je voulais relire la délicate écriture de Daphné Du Maurier, je me suis donc procurée ceci:

9782253006213-G.jpg

mad.jpg
auberge-jamaique.jpg

A croire que je suis attirée par les romans se passant dans des grands manoirs anglais! Mes romans préférés se passent tous plus au moins dans ce genre d’endroits clos et frustrants: – Jane Eyre – De pierre et de Cendre – Du bout des doigts – !

18 réflexions au sujet de « Rebecca de Daphné Du Maurier »

  1. Cachou

    félicitations pour le nouveau blog! Alors, worpress, satisfaisant? Beaucoup de personnes partent pour lui…

    Je t’ai un tout petit peu taguée, j’espère que tu ne m’en veux pas ^_^ (et tu as vu Sheldon en costume-cravate cette semaine?)(j’ai adoré cet épisode!)

    J'aime

    1. Alicia

      Oui j’aime beaucoup WORDPRESS, même si j’ai du faire quelques concessions: j’aimais bien faire des larges bannières T_T

      Je vais aller voir sur ton blog alors ^__^

      J'aime

  2. Océane

    Merci à toi d’en parler si bien !!!!!!!! je fais un billet récap’ pour inviter les gens à découvrir les avis des uns et des autres !

    Vraiment je suis ravie de la manière dont tu en parles <3 !

    J'aime

      1. Océane

        Il en reste pas mal, en fait, qui sont republié par Phébus Libretto, c’est pour ça que je me suis lancée, j’ai vu tout ce que j’avais loupé d’elle ! Elle vaut le coup !

        La je lis son récit sur le jeune frère des sœurs Brontë !

        J'aime

        1. Alicia

          J’en ai vu dans la collection Phebus Libretto mais les prix sont assez élevés :s
          Je ne connais pas du tout celui sur le jeune frère des soeurs Bronté :O
          Comment s’appelle-t’il ?

          J'aime

  3. Sybille

    oh, il me tente bien mais j’ai un peu peur que ce livre soit à la limite effrayant lol ! en tout cas, ton avis me laisse perplexe et j’ai bien envie de découvrir ce livre ^^

    J'aime

    1. Alicia

      Tu as encore bien le film en mémoire ? Moi je l’avais oublié, c’est peut être pour cela que j’ai été aussi surprise par les rebondissements! ^^
      Je te le conseille vivement!

      J'aime

  4. Ping : L’auberge de la Jamaique « That-makes-wonders

  5. Ping : Manderley » Sunset Avenue

  6. Alacris

    J’ai découvert ce roman grâce à Paris VII : on est tombé sur l’incipit du roman à traduire en partiel de version au premier semestre, et comme toi, les premières phrases m’ont séduite aussitôt « Last night I dreamed I went to Manderley again » … puis tout ce côté onirique, romantico-obscur, enchevêtré, sombre, inquiétant, en spirales et zigzags… gros coup de foudre !
    Et j’adore le film également. D’ailleurs je ne sais pas si tu es intéressée par l’expo sur le Romantisme Noir à Orsay, mais ils en passent un extrait =)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s