Miss Charity

Miss Charity ★★★
De Marie-Aude Murail – (2008) – 563 pages
.
Résumé: Charity est une fille. Une petite fille. Elle est comme tous les enfants : débordante de curiosité, assoiffée de contacts humains, de paroles et d’échanges, impatiente de créer et de participer à la vie du monde. Mais voilà, une petite fille de la bonne société anglaise des années 1880, ça doit se taire et ne pas trop se montrer, sauf à l’église, à la rigueur. Les adultes qui l’entourent ne font pas attention à elle, ses petites sœurs sont mortes. Alors Charity se réfugie au troisième étage de sa maison en compagnie de Tabitha, sa bonne. Pour ne pas devenir folle d’ennui, ou folle tout court, elle élève des souris dans la nursery, dresse un lapin, étudie des champignons au microscope, apprend Shakespeare par cœur et dessine inlassablement des corbeaux par temps de neige, avec l’espoir qu’un jour quelque chose va lui arriver…
.

Mon avis: J’avais très envie de lire ce roman qui a été un coup de coeur pour beaucoup de blogueuses. Je me suis donc plongée dans ce roman sans avoir lu au préalable le résumé. Au final j’ai apprécié cette lecture, j’ai été charmée par Miss Charity mais pas subjuguée..

Bien que ce roman jeunesse soit truffé d’humour, j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire au début, mais passé une trentaine de pages (et elles se tournent vite !) j’ai réussi à apprécier à sa juste valeur l’héroïne ! On la voit grandir, s’épanouir au contact d’un tas de petites bestioles à qui elle donne tout son amour (grenouilles, lapins, corbeau, souris..): elle préfère leur présence à celle des humains! C’est une petite fille vraiment curieuse et passionnée par la science et la nature. Les années passent, et c’est à travers sa passion pour le dessin qu’elle deviendra célèbre. Mais une femme qui publie ses œuvres et qui gagne sa vie grâce à son art, dans cette Angleterre Victorienne, est mal vue et la mère de Charity ne cesse de lui dire qu’elle finira vieille fille. Mais l’amour n’est jamais bien loin..

Il m’a fallu du temps pour réaliser qu’à travers le personnage de Charity on pouvait entrevoir la vie de Beatrix Potter (1866-1943) qui écrivait des livres pour enfants. Je connais bien sur Peter Rabbit, mais je ne m’étais jamais vraiment penchée sur l’oeuvre de la dessinatrice..

426px-Peter_Rabbit_first_edition_1902a.jpg

Le roman en lui même est très joli (quoique la couverture est un peu austère..) mais très très lourd! Plus de 2kg je suppose, donc impossible de sortir avec ^^ » Il se lit bien, et de nombreuses illustrations de Philippe Dumas parsèment le roman.

C’est une lecture rafraichissante, mais qui me laisse tout de même un gout de trop peu.. c’est étrange.. je n’ai pas été transportée par la vie de cette jeune fille, qui pourtant est adorable et moderne pour son époque! Mais je vous le conseille tout de même car il ne faut pas oublier qu’il a plu à énormément de personnes.

7 réflexions au sujet de « Miss Charity »

  1. Lou

    Je l’ai à la maison mais je ne l’ai pas encore lu… mon ami m’a aussi offert les complete stories de Beatrix Potter, je ne me lasse pas des illustrations !

    J'aime

  2. Lulu

    Moi aussi j’ai mis beaucoup de temps avant de comprendre qu’il s’agissait de la vie de Miss Potter. Je connais ses illustrations de loin en loin, mais c’est tout. Il faudrait que je me penche là-dessus à l’occasion d’ailleurs. ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s