La maison du magicien

IMG_0027.JPG

C’est avec ce billet que je termine de vous parler de mes lectures du mois dernier !

La Maison du Magicien ★★★-

de Mary Hooper – (2009) – 284 pages

– fini le 24/07 –

4eme de couverture: En Angleterre, à l’époque d’Elizabeth 1re, Lucy, une jeune gantière, rêve de trouver une place dans une maison de l’aristocratie et de pouvoir échapper ainsi à la tyrannie de son père. Voici que par un mystérieux tour du Destin elle est engagée chez le Dr Dee, magicien et conseiller personnel de Sa Majesté. Intriguée par l’étrange métier qu’exerce son maître, Lucy ne résiste pas à l’envie de satisfaire sa curiosité. Elle se retrouve alors dépositaire d’un terrible secret. Il en va de la vie de la reine… Distillant savamment la magie et le danger, Mary Hooper signe un roman particulièrement prenant, à l’atmosphère envoûtante, ancré dans une période historique à la fois troublante et passionnante.

Mon avis: Après la Maison Biscornue c’est dans la maison du Magicien que j’ai passé la journée.

Avant toute chose, la couverture de ce livre est très jolie et colorée (il faut l’avoir en main pour l’apprécier pleinement). Je crois d’ailleurs que la jeune fille sur la couverture est la même que celle sur les livres d’Angélique Marquise des Anges et c’est sous ses traits que je me suis représentée l’héroïne de ce roman, Lucy.

L’histoire est assez simple et sans grande originalité: Battue par un père alcoolique, Lucy s’enfuit de chez elle où elle aidait sa mère à confectionner des gants. Son intention est alors de rejoindre Londres mais sur son chemin elle sauve une enfant de la noyade et débarque ainsi dans la maison du magicien de la Reine d’Angleterre, Dr Dee. Elle y devient servante et s’occupe des 2 enfants. S’ensuit de multiples péripéties et une rencontre avec la Reine Elizabeth Iere.

J’ai trouvé l’intrigue quelque peu légère mais j’ai tout de même apprécié plonger dedans, notamment à cause de son contexte historique: Elizabeth Iere, fille d’Henry VIII et l’Angleterre Anglicane. Mais à mon gout l’auteure n’a pas assez approfondi: elle se contente de planter son décor et ses personnages historiques et basta ! Cependant à la fin du livre, elle donne des explications concernant les personnages ayant vraiment existé mais j’aurais aimé trouver ces explications au cours de ma lecture, grâce à des notes de bas de page.

Concernant les personnages, il m’a semblé qu’ils n’étaient pas assez fouillés: pas beaucoup de descriptions physiques, pas de renseignements sur leur âge et leurs traits de caractères ne sont pas assez distincts. L’héroïne Lucy est sympathique mais je ne me suis pas particulièrement attachée à elle. Et le « magicien« , qui a tout l’air d’un charlatan, est un personnage secondaire sans saveur..

Pourtant, malgré les défauts que je lui ai trouvé, j’ai aimé ce roman jeunesse et je n’ai pas pu le lâcher de la journée: ouvert le matin, refermé le soir. Ca se lit très bien, les chapitres sont courts et on passe avec envie au suivant. C’est vraiment prenant ! L’histoire est plaisante sans être extraordinaire et au final j’ai été happée par cet univers.

Il s’agit en fait d’une trilogie, je l’ai découvert en refermant le roman, je ne le savais pas ! Je pense que je lirai la suite avec plaisir si je tombe dessus un jour.. je ne crois pas qu’il s’agit là de livres très connus.

2 réflexions au sujet de « La maison du magicien »

  1. Ping : La messagère de l’au-delà « That-makes-wonders

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s