Meurtres à Cardington Crescent

meurtres-cardington-crescent.jpg

Meurtres à Cardington Crescent ★★★+

d’Anne Perry – (1987) – 382 pages

4eme de couverture: Charlotte est une jeune femme délicieuse, mais trop directe pour l’époque où elle vit : l’Angleterre du temps de la reine Victoria. Au mariage bourgeois et de bon ton arrangé par ses parents, elle a préféré une mésalliance avec un policier balourd d’apparence, mais tenace et intelligent. Charlotte n’hésite pas à donner un coup de main à son Thomas Pitt de mari, quand une enquête se déroule dans les milieux prétendument vertueux de la bourgeoisie et de la gentry. […] Dans une Angleterre engoncée dans ses principes, la fraîcheur de Charlotte sème un vent de panique et aère les tabous.

Mon avis: Il s’agit du 8eme tome de la série Charlotte et Thomas Pitt dont je vous ai parlé à maintes reprises et je continuerai à vous bassiner et à vous inciter à la lire puisqu’elle est tout simplement géniale !

Avec Meurtres à Cardington Crescent, Anne Perry fait fort. Un drame épouvantable frappe de nouveau la famille de Charlotte. Dans ce tome, deux enquêtes se poursuivent en parallèle: le cadavre d’une femme découpée en morceaux dispersés dans la ville, et le drame qui touche la soeur cadette de Charlotte: Emily.

Une grande partie du roman est focalisée sur le personnage d’Emily, personnage que je trouve très touchant et j’ai été vraiment triste et en colère contre l’auteure de lui faire subir une épreuve si douloureuse! L’inspecteur Pitt est moins présent ici, mais le couple qu’il forme avec Charlotte est toujours aussi parfait bien qu’il n’approuve toujours pas le fait que sa femme essaye d’élucider certains mystères au péril de sa vie !

Les derniers tomes que j’avais lu de cette série, m’avaient semblé long à la lecture, alors que j’ai dévoré celui ci en deux jours. Il n’y a pas mal de suspense et de situations vraiment cocasses, ce qui fait que j’ai tourné les pages rapidement: Charlotte et la tante Vespasia ont vraiment du répondant et il y a donc des joutes verbales assez comiques. La fin m’a un brin déçue mais ça reste un très bon livre policier à mon gout.

Ce 8eme tome est donc un des meilleurs livres d’Anne Perry qu’il m’ait été donné à lire jusqu’à présent et comptez sur moi pour continuer à vous parler de Charlotte et Thomas Pitt ! :p

Mon avis sur L’étrangleur de Cater Street (T1)

Mon avis sur Le mystère de Callander Square (T2)

Mon avis sur Le crime de Paragon Walk (T3)

Mon avis sur Ressurection Row (T4)

Mon avis sur Rutland Place (T5)

Mon avis sur Le cadavre de Bluegate Fields (T6)

Mon avis sur Mort à Devil’s Acre (T7)

16 réflexions au sujet de « Meurtres à Cardington Crescent »

  1. leslivresdegeorgesandetmoi

    je me perds un peu dans les séries de Anne Perry… j’ ai quelques romans d’elle dans ma PAL mais je ne suis pas sûre qu’ils sont tous de la même série, il faut que je vérifie !!!

    J'aime

  2. Sybille

    J’ai adoré le premier tome, et le second est dans ma PAL, j’espère pouvoir lire celui là un de ces quatre ! Je suis comme toi, j’adore le couple que Charlotte et Thomas Pitt forment !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s