L’Importance d’être constant

0486264785.jpg

L’Importance d’être constant ★★★★

d’Oscar Wilde – (1895) – ~175 pages

4eme de couverture: Dernière pièce d’Oscar Wilde, L’Importance d’être constant brille des feux d’un langage habité par la grâce : s’y manifestent la puissance et la modernité de la réflexion de l’auteur sur la fiction, mais aussi son inventivité subversive et satirique, son esprit généreux et étincelant d’élégance et de drôlerie.

Mon avis: Il y a longtemps que je n’avais pas lu de pièce de théâtre, j’ai eu envie de lire celle ci d’Oscar Wilde, auteur que j’apprécie énormément (il me reste bien sur beaucoup d’autres de ses oeuvres à découvrir, je n’ai lu que Salomé et Le portrait de Dorian Gray pour le moment.). J’ai lu cette pièce en français, en comparant certaines tournures de phrases avec la version originale et cette pièce m’a beaucoup plu !

Jack vit à la campagne, il a une pupille du nom de Cecily pour qui il est l’exemple parfait de l’honnêteté. Elle l’admire pour ses bonnes manières mais voilà.. il n’est pas si exemplaire qu’il lui fait croire. Ainsi quand il va à Londres, il s’invente un frère débauché du nom de « Constant ».

Il a un ami, Algernon, qui lui aussi est adepte du « bunburysme ». Il s’invente un ami imaginaire vivant hors de la ville dont l’état de santé est déplorable. Ainsi il peut se rendre, à n’importe quel moment, à la campagne sous prétexte d’aller à son chevet.

Jack fait la cour à Gwendolen, la cousine d’Algernon et la fille de la sévère Lady Bracknell. Cette dernière s’oppose à leur union, car Jack « a perdu ses parents ». Littéralement: ses parents l’ont perdu, il a été trouvé dans un sac de voyage ! Ce qui complique encore plus les choses c’est que Gwendolen ne le connait que sous le nom de « Constant ».

De son côté Algernon, tombe éperdument amoureux de Cecily, la pupille de Jack. Il décide de se faire passer pour le frère de ce dernier.. ainsi Cecily croit elle aussi qu’elle est fiancée à un dénommé « Constant ».

Vous n’avez pas tout suivi ? xD J’avoue que l’histoire est un poil complexe mais c’est tellement tordant ! Cette pièce est pleine de quiproquo comme je les aime, et qui me font rire.  Les personnages sont vraiment attachants et s’expriment de la même façon que Wilde. Son écriture est délicieuse et rafraichissante.

Un ravissement pour l’esprit !

EnglishClassics.jpg

11 réflexions au sujet de « L’Importance d’être constant »

  1. Pipille

    Oui, cette pièce est délicieuse. Cà vaut le coup de la la voir au théâtre. Eh bien tu t’es rattrapée déjà! 5 livres depuis le début du mois si je compte bien!
    Pipille

    J'aime

  2. Eve

    J’adore Wilde ! J’ai trouvé une anthologie de l’auteur dans un charity shop à Londres et j’en suis très heureuse ! Je suis une grande fan du Portrait de Dorian Gray. J’ai aussi lu Le Fantôme de Canterville et donc dernièrement The Importance of being earnest que j’ai trouvé frais et agréable :)

    J'aime

  3. Alacris

    Une pièce très drôle et très « witty », comme disent les anglais =)

    Ne t’inquiète pas, tu t’en es bien sortie pour le résumé : après tout, c’est la pièce qui est très complexe dans les relations de ses personnages !

    J'aime

  4. Ping : Challenge English Classics – Le récapitulatif des billets! » Mon coin lecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s