Le monde infernal de Branwell Bronté

Le monde infernal de Branwell Bronté ★★★+

de Daphné du Maurier – (1960) 289 pages

– Emprunt biblio –

La famille Bronté suscite chez moi un vif intérêt. 3 sœurs, 3 grandes écrivaines du XIXeme siècle. Mais à part avoir lu un livre de chacune d’elles, je ne connaissais pas grand chose de leur vie. Ce livre m’a donc permis de les cerner un peu mieux, ainsi que leur frère méconnu, Branwell.

C’est la curiosité qui m’a poussée à lire ce « roman »..(je dis roman car il se lit comme tel !), ce n’est pas une biographie plate et ennuyeuse mais une analyse de Branwell sur les causes de sa décadence. Cette étude va au plus près de cette famille talentueuse, et il y a beaucoup de références: extraits de lettres que les soeurs envoyaient à leurs amies, de nombreux poèmes rédigés par Branwell (…) Toutes ces choses rendent le livre très vivant et surtout touchant.

Branwell lui même, a fait le portrait de ses soeurs.. puis s’est effacé. Comme pour rester dans l’ombre..

Branwell (1817-1848) était l’enfant adoré de cette famille. On ne l’envoie pas à l’école estimant qu’il est trop fragile. C’est son père et sa tante qui l’élève. Il est l’enfant prodige et on lui promet un avenir brillant.

Charlotte (1816-1855), Emily (1818-1848), Anne (1820-1849) sont très épris de leur frère et lui voue un amour sans borne. Il est surtout très proche de Charlotte lors de son enfance, tout les deux très affectés par la mort de leur grande soeur Maria (deux des enfants Bronté sont morts au pensionnat: Maria & Elizabeth)

Très tôt il fait preuve d’une imagination incroyable, et poussent ses soeurs à faire de même. Tous les quatre se créent un monde imaginaire Glass Town. Ils s’inventent une « deuxième vie ». Mais pour Branwell ce monde est bien meilleur que la réalité, et il n’en sortira jamais vraiment..

La déchéance de ce personnage est vraiment douloureuse à voir..en quelques années il sombre dans l’alcool, consomme du laudanum et devient odieux avec sa famille. Sa plus grande souffrance, est de ne pas avoir réussi à devenir quelqu’un.. il cherche plusieurs fois à être reconnu en tant que poète (il envoie un poème à Wordsworth mais ce dernier ne prend pas la peine de lui répondre), ou encore comme peintre. Mais il n’arrive jamais à sortir de son « monde infernal », il est comme coupé de la réalité.

« Je ne sais qu’une chose, c’est qu’il est temps pour moi de devenir quelqu’un, alors que je ne suis rien. »

Et il s’agit de son drame: talentueux, mais méconnu. Toujours dans l’ombre de ses soeurs, qui elles, ont réussi à faire quelque chose de leur vie. Mais elles lui doivent énormément de choses: par exemple Emily a pu s’inspirer de Branwell pour créer son personnage de Heathcliff dans les Hauts de Hurlevent.

« Mon malheureux frère n’a jamais rien su de ce que ses soeurs avaient fait en littérature. Il ignorait qu’elles eussent jamais publié une ligne. Nous lui avons dissimulé nos efforts de peur d’éveiller en lui de trop amers remords à la pensée de tout le temps perdu et tant de talents gaspillés. Et maintenant, il ne le saura jamais. » Lettre de Charlotte après la mort de son frère.

Ce livre m’a touchée car j’ai eu l’impression de côtoyer les Bronté et j’ai été très émue par la descente aux enfers de Branwell qui avait tant de perspectives d’avenir mais qui mourut à trente et un ans.

Un livre passionnant sur une famille talentueuse écrit par une auteure que j’apprécie énormément!

6 réflexions au sujet de « Le monde infernal de Branwell Bronté »

  1. niki

    je découvre ton blog, suite à ton sympathique commentaire chez moi – je suis ravie et désolée de ne pas l’avoir découvert avant, car il regorge de plein d’idées de livres que j’ai très envie de lire, surtout après tes billets

    J'aime

  2. niki

    branwell brontë était effectivement le « moteur » derrière ses trois soeurs, mais comme tous les êtres ayant trop de talent, il gâcha un peu ces talents par facilité, et ensuite l’alcool lui gâcha la vie
    c’est un personnage fascinant et comme tous les personnages fascinants, profondément malheureux et auto-destructeur

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s