Avenue des géants

Avenue des géants

de Marc Dugain – (2012) – 361 pages

Gallimard

Livraddict

4eme de couverture : Al Kenner serait un adolescent ordinaire s’il ne mesurait pas près de 2,20 mètres et si son QI n’était pas supérieur à celui d’Einstein. Sa vie bascule par hasard le jour de l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy. Plus jamais il ne sera le même. Désormais, il entre en lutte contre ses mauvaises pensées. Observateur intransigeant d’une époque qui lui échappe, il mène seul un combat désespéré contre le mal qui l’habite. Inspiré d’un personnage réel, Avenue des Géants, récit du cheminement intérieur d’un tueur hors du commun, est aussi un hymne à la route, aux grands espaces, aux mouvements hippies, dans cette société américaine des années 60 en plein bouleversement, où le pacifisme s’illusionne dans les décombres de la guerre du Vietnam.

Mon avis : Je n’avais jamais entendu parler du véritable tueur Edmund Kemper surnommé « L »ogre de Santa Cruz » avant de découvrir son histoire dans ce roman. Ce que j’ai appris sur lui m’a fait frémir. En 1963, à l’age de 15 ans, Al Kenner (le faux nom que lui a donné Marc Dugain) tue froidement sa grand-mère puis son grand-père. Puis après une virée en voiture, il se livre sans résistance à la police. Les choses auraient pu s’arrêter là. Mais Al/Ed n’est pas envoyé en prison, il est suivi par un psychologue qui le juge inoffensif 5 ans plus tard. Il est relâché dans la nature, et récidivera. A la fin de son « parcours », il aura assassiné 10 personnes.

Ce livre m’a fait l’effet d’une douche froide. Certains chapitres narrent la vie de Al, alors qu’il purge sa peine de prison (le vrai Ed est toujours emprisonné actuellement, et ne ressortira jamais). Dans les autres chapitres, il revient sur son parcours de tueur. Le livre essaye de nous expliquer les raisons de son geste.

Ce roman est à la fois puissant et glaçant. Al est un personnage complexe. Il a un QI plus élevé qu’Einstein, et il se fait remarquer par son 2m20. Depuis son plus jeune âge, Al déteste sa mère qui l’a toujours rejeté. Attention spoiler: (Cette dernière lui a toujours «pris la tête», et Al se vengera une bonne fois pour toute, en la décapitant… :s) Le personnage tente d’expliquer son passage à l’acte et ses envies meurtrières. Il n’y a pas de réel suspense dans le déroulement du récit puisqu’on sait déjà dès les premières pages, qu’il est en prison. Mais c’est tout de même un thriller car on ignore à quel moment ils va commettre ses crimes. La fin m’a tout simplement estomaquée !

Marc Dugain décrit les États-Unis des années 60/70 en plein mouvement hippie. «Votre génération a eu la guerre pour se faire remarquer. Certains jeunes de la nôtre n’en veulent pas. Ils inventent un christianisme des origines, la drogue en plus. Parce que le principal obstacle au christianisme c’est la réalité, et avec la drogue ils pensent pousser l’expérience encore plus loin.» (p.265) Le personnage principal déteste cette génération de drogués, de dévergondés mais il aime les étudier en les prenant en auto-stop..

Ce fut une lecture poignante, j’ai dévoré ce roman en même pas deux jours. Ca me donne bien envie de découvrir les autres livres de Marc Dugain « La malédiction d’Edgar » ou « Une exécution ordinaire« , car j’ai beaucoup apprécié sa manière d’écrire et de raconter des histoires.

6 réflexions au sujet de « Avenue des géants »

  1. Matilda

    J’avais vu l’auteur si je ne me trompe pas dans la Grande Librairie et déjà son bouquin me tentait, j’avoue j’avais oublier de le noter, mais ton avis me donne une piqure de rappel et je note le titre dans mon carnet.

    (et j’ai remarqué le marque-page de chez Book-off, ils sont trop choux ! Et j’ai été pour la première fois la semaine dernière, c’est génial !)

    J'aime

    1. Alicia

      Oui ils sont trop mignons ces marques-pages, ils sont nouveaux ! J’aurais dû en prendre plusieurs la dernière fois >w< Book-off c'est chouette ! Retournes-y avant de quitter Paris :p

      Sinon je n'avais pas vu l'auteur dans la Grande Librairie, et c'est bien dommage !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s