Plus encore que la vie

Plus encore que la vie 

d’Amy Plum – (2011) – 339 pages

Macadam (Milan)

4eme de couverture: Kate pensait qu’en changeant de pays, en venant à Paris, elle pourrait tourner la page. Faire le deuil de ses parents, vivre une vie plus légère. Mais c’était avant de rencontrer Vincent. Vincent, incarnation de l’amour, mais aussi ange de la mort. Le destin de Vincent est de mourir pour sauver des vies, puis revivre et mourir encore. Indéfiniment.

Mon avis: J’attendais énormément de ce roman, et je n’ai pas été le moins du monde déçue ! Depuis longtemps, je croisais Die for me (son titre VO) sur de nombreux blogs anglophones, et j’étais donc ravie d’apprendre que Macadam allait le publier. Le titre français est aussi beau que celui original, et il provient d’un poème de Baudelaire: «Plus encore que la vie La Mort nous tient souvent par des liens subtils» et ce titre colle parfaitement avec le contenu du livre.

L’héroïne s’appelle Kate. Elle n’a pas encore dix-sept ans, qu’elle est déjà orpheline. Après le décès de ses parents, elle et sa sœur Georgia viennent habiter chez leurs grands-parents français. Kate a dû mal à faire son deuil, elle se renferme sur elle-même. Elle passe ses journées à lire et à errer dans les musées parisiens. C’est sa rencontre avec Vincent qui va la faire sortir de sa prostration. Vincent n’est pas tout à fait un garçon comme les autres. C’est un revenant. Lui et sa bande d’amis sont immortels, et leur passe-temps est de sauver la vie des gens. Si quelqu’un tente de se suicider, ils se sacrifieront à sa place. Ils meurent puis revivent éternellement.

J’ai apprécié le style d’Amy Plum et sa vision de Paris. L’auteur vit en France depuis quelques années, et même si son roman dépeint notre capitale comme une ville romantique, elle n’a pas pour autant abusé des clichés. On ressent son amour pour Paris, elle nous ballade dans des lieux insolites, dans des lieux chargés d’histoire comme le village St Paul, le pont des Arts etc..

L’intrigue est très réussie, et les personnages ont tous une personnalité bien distincte, ils ne sont pas caricaturés du tout. Vincent et ses amis revenants habitent dans un luxueux hôtel particulier, et il patrouillent dans la capitale afin de sauver des personnes d’une mort assurée. J’ai trouvé cette histoire très originale, et je n’ai jamais rien croisé de tel en littérature jeunesse ! Ces individus sont en quelque sorte des anges gardiens qui, constamment, sacrifient leur propre vie. Le fait qu’Amy Plum ait choisi de parler de zombies (le terme «revenant» est quand même plus glamour hihi) change un peu des autres livres mettant en scène des vampires, anges, loups garous et autres créatures. De plus, les origines et le passé des différents personnages sont vraiment intéressants.

L’histoire d’amour entre Kate et Vincent, est adorable et très romantique. Elle n’est pas très différente de celles que j’ai pu lire jusqu’à présent, mais au moins on échappe aux triangles amoureux récurrents dans les YA books (et qui ne me dérangent pas plus que cela). Ce premier tome pose de bonnes bases à leur idylle et je suis curieuse de les retrouver dans Until I die.

Ce roman frôle le coup de coeur. Il y a juste un petit bémol mais qui est tout à fait personnel: Vincent ne m’a pas totalement séduite. Certes il est magnifique et super galant, mais j’ai préféré Jules ou Ambrose qui ont plus de prestance et de charisme ^^*

En définitive, j’ai adoré ce roman: c’est bien écrit (traduit). L’intrigue est prenante. Paris est à l’honneur. Les revenants sont sympathiques ;p. La guerre entre les gentils zombis et leurs ennemis les Numa m’a plu.. Heureusement qu’hier je suis allée à WHSmith pour me procurer le second tome car j’ai l’intention de le lire prochainement ! A noter que l’auteur signera ses livres dans cette même librairie le 16 juin, et j’essayerai d’y être !

Petits +: J’aime beaucoup le sous-titre de la couverture originale du premier tome «Would you risk your life for love ?» (Seriez-vous prêt à sacrifier votre vie par amour ?).

..

.

Regardez cette superbe couverture !

2eme roman de la collection Macadam que je lis et que j’aime ! D’ailleurs si vous êtes intéressez par « Enfernité« , n’hésitez pas à tenter votre chance à mon concours !

5 réflexions au sujet de « Plus encore que la vie »

  1. Ping : My book haul (26) + Résultats concours « Books & Words

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s