Une rose au paradis

Une rose au paradis

de Barjavel – (1981) – 223 pages

Pocket

Livraddict

4eme de couverture : Une gigantesque manifestation réunit, place de la Concorde, des millions de femmes enceintes venues dénoncer les effets de la bombe U. Mais il est déjà trop tard… Le cataclysme se déclenche. La planète Terre est réduite à néant. Cependant, Lucie, l’une des manifestantes, échappe mystérieusement à la déflagration. Seize ans plus tard… Lucie vit avec son mari et ses enfants dans un univers étrange où le temps n’existe plus, où il suffit d’appuyer sur un bouton pour obtenir vêtements et nourriture. Que s’est-il passé ? Pourquoi ont-ils échappé au cataclysme ? Qui est l’énigmatique Monsieur Gé que les enfants assimilent confusément à un Dieu ?

Mon avis : Le mois dernier j’avais redécouvert l’oeuvre de Barjavel grâce aux magnifiques Dames à licorne. Un joli coup de cœur dû à la plume délicate et sensuelle de l’auteur. La semaine dernière, j’ai déniché Une rose au paradis pour deux sous, et c’est encore une fois Meli qui m’a donné envie de lire ce roman. Et ce fut de nouveau une lecture superbe.

Nous sommes projetés dans un monde futuriste. La «bombu» a anéanti la surface de la Terre, mais une Arche souterraine a été construite pour préserver toutes les espèces du monde. Cinq humains ont ainsi été sauvés. Mr Gé le scientifique fou qui a imaginé cette grandiose Arche de Noé. Ainsi que Mr et Mme Jonas et leurs deux adolescents. Jif et Jim sont nés dans ce milieu stérilisé. Ils ne connaissent rien de l’extérieur, et les simples mots «caillou», «oeuf» ne leur évoquent rien. Le seul livre a leur disposition est un La Fontaine, et ils croient même que les animaux parlent ! Mais arrivés à l’âge de 16 ans, ils vont avoir une relation incestueuse. Ils n’ont aucune notion pour savoir que ce qu’ils font est mal. La chose est encore plus grave quand Jif tombe enceinte alors que l’Arche n’a été conçue que pour accueillir 5 êtres humains.

J’ai adoré ce court roman. On est immergé dans cet univers où l’on suffoque presque. La famille doit rester enfermée pendant 20 ans avant de retourner à la surface. A chaque repas un poulet rôti sort d’une machine. Ils appuient sur un autre bouton pour s’habiller. Ils tournent en rond dans leur bocal mais semble s’y être accoutumés. Même si une petite mayonnaise avec le poulet ne serait pas de refus ^^. Beaucoup d’humour dans cette presque réécriture d’Adam et Eve. C’est écrit intelligemment, et encore une fois j’ai trouvé certains passages très beaux, très poétiques.

L’intrigue elle-même a su me surprendre. Les personnages sont vraiment très intéressants, et j’ai préféré Jim à sa sœur car il est touchant et si naïf. Barjavel a la faculté de réveiller notre imaginaire, et j’ai eu envie de découvrir cette fabuleuse arche où à chaque niveau se trouvent différentes espèces animales et végétales endormies. De biens belles images et encore une fois une fin ouverte et porteuse d’espoir.

Un très joli roman affublé malheureusement d’une couverture hideuse et ultra kitsch ! (c’est un peu le cas de tous les livres de cet auteur..)

Une réflexion au sujet de « Une rose au paradis »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s