L’aigle du Caucase

L’aigle du Caucase – Arya McPherson T1

de Milena Rathger – (2012) – 118 pages

Les éditions Nergal

Livraddict

4eme de couverture : Ces dernières années, mon credo dans la vie pouvait se résumer à cela : pour vivre heureux, vivons cachés… ou presque. Mais ce que ne révélait pas ce stupide adage, c’est qu’on ne pouvait pas rester caché indéfini… »
Arya McPherson est une chasseuse particulièrement habile et une combattante aguerrie. Mais surtout, c’est une jeune femme solitaire qui cache un lourd secret.
Quand l’agent Jack Parker lui demande de lui prêter main forte sur une affaire délicate, elle est loin d’en imaginer les conséquences pour elle. Cependant, l’arrivée non désirée de Raegan, un autre chasseur aussi charmant qu’irritant, pourrait pourtant changer la donne.
Plongée dans une sombre affaire de cadavres éventrés et de disparitions d’organes, Arya parviendra-t-elle à refouler ses démons ?

Mon avis : Une lecture savoureuse ! Je l’ai dévoré d’une traite, et j’ai adoré. C’est la première fois que je lis un roman publié aux éditions Nergal, et je suis agréablement surprise par la qualité de cet ouvrage. De plus, ce n’est peut être qu’un détail, mais la couverture de L’aigle du Caucase est splendide ! (L’illustratrice s’appelle Stéphanie Pitino)

Arya McPherson, l’héroïne de ce roman, est une chasseuse qui opère sur des affaires jugées surnaturelles. Au début du récit, elle est contactée par un agent du FBI pour enquêter sur une série de meurtres qui sont probablement l’oeuvre d’une créature sanguinaire : le foie des victimes a été grignoté à même le corps (Miam Miam ^^). Reagan qui est lui aussi un chasseur, va lui prêter main forte même s’ils s’entendent comme chien et chat. Le trio va tenter de découvrir qui est l’auteur de ces abominables crimes.

En raison du petit nombre de pages, j’avais peur que l’histoire soit survolée et pas assez développée mais finalement tout est bien orchestré. Dès les premières lignes on s’attache à Arya, une femme forte et autonome mais aussi obscure. Les deux mâles du récit sont vraiment séduisants, chacun dans un style différent ! Les pages se tournent toutes seules car l’enquête est passionnante. Milena Rathger est une très bonne conteuse.

A la fin de ce tome, je reste un peu sur ma faim même si l’affaire est résolue de manière très cohérente. A peine 120 pages, c’est court, mais quand c’est aussi bien écrit je pardonne à l’auteur =P J’éprouve désormais une furieuse envie de lire le second opus pour retrouver Arya & Reagan !

2 réflexions au sujet de « L’aigle du Caucase »

  1. Matilda

    Je l’ai récupéré sur mon liseur pour quelques euros et j’étais très curieuse de le découvrir après avoir lu ton billet et celui de Meli, mais malheureusement j’ai été déçue :/ L’intrigue, les personnages, le cadre, rien ne m’a convaincu. J’ai cependant acheté un autre ebook des éditions Nergäl et j’espère être agréablement surprise cette fois-ci.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s