Une place à prendre

Une place à prendre

de JK Rowling – (2012) – 680 pages

Grasset

Livraddict

4eme de couverture : Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable.

Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie.

Mon avis : Ca serait mentir de dire que je ne redoutais pas cette lecture. Avant de commencer ce livre, je me suis souvenue avec nostalgie de la série Harry Potter qui symbolise toute mon enfance (et que je relis régulièrement). Jk Rowling m’a fait rêver, et surtout aimer avec passion les livres. J’attendais -comme des millions de personnes à travers le monde- son nouveau roman avec beaucoup d’impatience, de curiosité et de crainte. Et, je ressors de ce récit toute chamboulée et pas du tout déçue du voyage !

JK Rowling parvient à décrire toute une myriade de personnages avec précision, humour et dérision. Dans les premières pages, on assiste au décès inopiné de Barry Fairbrother, un conseiller paroissial de Pagford. En apparence, tous les habitants semblent affectés par la disparition de Barry, mais rapidement on découvre que nombreux sont ceux qui voient dans sa mort une opportunité de reprendre sa place.

Pas moins d’une vingtaine de personnages nous sont présentés. Il faut rapidement comprendre les liens qui les unissent les uns aux autres. Mais pour ma part, je n’ai eu aucune difficulté à entrer dans la vie des habitants de cette petite bourgade. J’ai retrouvé dans ce roman, le talent de conteuse de l’auteure. En quelques mots elle nous dresse des portraits tout en finesse. Ainsi on s’attache beaucoup à certains d’entre eux, alors qu’on éprouve de la répulsion pour d’autres.

Cependant, Une place à prendre n’est pas un roman joyeux. Loin de là. Le désespoir, la misère humaine, la dépravation se font ressentir. Ne soyez donc pas surpris de ressortir un peu remué et mal à l’aise de ce livre, qui est assez dur émotionnellement. La fin a même réussi à me faire verser une petite larme. 680 pages peut sembler démesuré, JK Rowling prend son temps à mettre en place son histoire et ce n’est pas déplaisant car lorsqu’on arrive à bout de cette belle brique, on est pleinement satisfait.

Le passage d’un univers magique (Harry Potter) à un monde plus terre-à-terre est assez surprenant. On retrouve la plume de JK Rowling, mais le récit comporte des passages plutôt crus. C’est un roman réaliste qui dépeint sans pitié la vie dans un petit village où tout le monde se connait mais où les ragots et les médisances vont bon train.

Une bien belle réussite donc ! A quand le prochain roman de Madame Rowling ? ^^ (comme ça, j’ai les yeux plus gros que le ventre ?)

18/20 : Lu dans le cadre du match de la rentrée littéraire sur priceminister. Merci !

13 réflexions au sujet de « Une place à prendre »

  1. secriture

    Ma lecture du moment comme tu le sais ^^ Et une excellente lecture en perspective!
    Je n’ai pas lu ton article jusqu’au bout pour ne pas m’enlever de surprises, mais ta note fait rêver :)

    J'aime

  2. cyruliszin

    après quelques difficultés avec les noms qui ne me sont pas familiers, j’ai plongé dans la vie de cette petite ville et j’y ai pris beaucoup de plaisir. J’ai même versé une petite larme à la fin. je le recommande sans hésitation. Et comme toi, j’attends le suivant … dans 5 ans ?

    J'aime

  3. Alexandra

    J’ai lu en diagonale, pour garder quelques surprises à la lecture ;). Je pense que c’était l’occasion pour J.K. Rowling de sortir de l’univers magique et de montrer qu’elle était capable de faire autre chose ! Sur ma liste au Père Noël :p.

    J'aime

  4. Alacris

    Je viens (enfin) de le commencer il y a quelques jours, il traînait tel un objet abandonné sur mon étagère depuis quelques mois et je redoutais de l’ouvrir, comme toi… HP est toute mon enfance, je les ai évidemment tous relus une vingtaine de fois, et j’avais peur du passage à une autre écriture. Bon, je ne suis encore que dans la partie I (beaucoup de devoirs à rendre en ce moment, et je le lis en anglais, or je lis plus lentement en anglais qu’en français, le comble pour une angliciste), mais j’aime beaucoup ! C’est assez amusant de voir JK Rowling passer à un ton très cru, parler de l’érection d’un personnage (mon dieuuu je pense encore au pudique premier baiser de Harry !), mettre des gros mots, traiter ses personnages avec une impitoyable cruauté… et en même temps le style est le même, c’est amusant : créer un monde entier en quelques lignes, insuffler vie à des personnages en un tour de main, cette petite note ironique et mordante et rigolote à la fois… tout y est =) . Bref, j’ai hâte de poursuivre ma lecture, et je suis contente que tu dises qu’il y a des personnages auxquels on s’attache : j’avais peur qu’ils ne soient tous qu’un tissu de vilains, vu le caractère très satirique et « à bas les masques ! » de l’oeuvre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s