Meurtres au manoir

MARSH Meurtres au manoir

de Willa Marsh – (1999) – 275 pages

Autrement

4eme de couverture : Clarissa s’ennuie à Londres et sa vie sentimentale est une catastrophe. Thomas est un veuf encore jeune, héritier d’un délicieux manoir Tudor. Le mari idéal, ou presque : il habite avec ses deux vieilles tantes, Olwen et Gwyneth. Elles ont l’air plutôt inoffensives, avec leur jupe en laine et leurs croquenots… Qui oserait soupçonner ces deux adorables vieilles chouettes de manigances diaboliques ?

Mon avis : Willa Marsh est une auteure dont j’apprécie découvrir les nouveaux romans pour leur aspect «so british». (By the way, ce roman ci date en fait de 1999 et n’a été traduit en français que cette année !) Après Le journal d’Amy Wingate et Meurtres entre sœurs, Meurtres au manoir a également été une lecture plaisante.

Le récit commence lorsque Clarissa parvient à mettre le grappin sur Thomas, un riche propriétaire. C’est un homme respectable, qui est veuf depuis peu mais qui ne résiste pas longtemps aux charmes de la jeune Clarissa. Rapidement elle emménage dans ce manoir où vivent les vieilles tantes de Thomas. Ces deux femmes se montrent extrêmement gentilles envers elle.. et même un peu trop : elles souhaitent que le couple conçoive un bébé le plus rapidement possible.

On se rend compte que quelque chose de pas très net se trame dans cette famille. La fille de Thomas, qui souhaite entrer au couvent, a un sixième sens et perçoit les ancêtres de la famille roder dans les pièces de la maison. Les deux vieilles dames font des rituels mystérieux. Mais le mystère est très succinct, on ne fait que supposer des choses tout au long du récit. C’est pour cela qu’à la fin de l’histoire, je suis un peu restée sur ma faim..

Une amie de Clarissa, Georgy vient habiter un temps au manoir. Elles sont toutes les deux des mangeuses d’hommes qui ne convoitent que leur argent. Georgy n’hésite pas à faire des coups bas à sa « meilleure amie » pour arriver à ses fins elle aussi. Ruse, perfidie, hypocrisie, manipulation, sont les ingrédients clés de ce roman.

J’aurais aimé lire Meurtres au manoir d’une traite, mais malheureusement ma lecture a été coupée de très nombreuses fois. J’ai aimé l’ambiance lourde de suspense et encore plus les deux vieilles femmes qui sont machiavéliques ! Ca m’a plu sans que je sois subjuguée pour autant, car j’attendais un dénouement davantage surprenant…

3 2-/4

2-/4

2-/4

4 réflexions au sujet de « Meurtres au manoir »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s