Delirium

delirium Delirium

de Lauren Oliver – (2011) – 452 pages

Le livre de poche jeunesse (Hachette)

Livraddict

4eme de couverture: Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…
« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge.

 Mon avis : Delirium est une dystopie qui a fait beaucoup parler d’elle (en bien majoritairement), je la découvre un peu tard, mais c’est pour mieux l’apprécier.

Le monde dans lequel Lena vit, a banni les sentiments amoureux. Auparavant, lorsqu’une personne contractait les symptômes de l’amour (stress, paumes moites, euphorie..), elle était diagnostiquée de la maladie deliria nervosa. Pour contrer cette infection, chaque individu subit le Protocole vers l’âge de 18 ans, qui réduit à néant ses sentiments. Le Protocole de Lena approche, et elle a hâte d’être immunisée contre cette terrible maladie qui a causé le suicide de sa mère. Mais en plus de couper court aux passions amoureuses, ce remède transforme les gens en bons petits soldats, sages et dociles. Lena sait que le jour où elle sera guérie, elle n’éprouvera même plus d’affection pour sa meilleure amie Hana.

N’ayant jamais – voire très peu, côtoyé de garçons elle ne s’attendait pas à tomber sous le charme d’Alex, qui l’aime en retour.. Il est alors hors de question pour elle d’avoir recourt au traitement.

Récemment, Cachou faisait remarquer que dans ce monde où les femmes et les hommes n’ont que très peu de contact, il semblait étrange que des relations homosexuelles n’existaient pas. Certes, ce roman n’est pas très réaliste car indéniablement des relations entre individus du même sexe seraient tout à fait évidentes, mais l’auteur a décidé de ne jamais évoquer l’homosexualité ou la bisexualité de ces personnages. Lena est très fortement liée à son amie Hana, mais ce n’est que purement amical. Malgré un manque de réalisme social, je n’ai pas été gênée plus que cela concernant le développement de l’histoire d’amour entre Lena et Alex. Cette dernière n’est pas niaise, je me suis sentie concernée par le destin des deux jeunes gens.

Je vais de nouveau radoter, mais encore une fois si j’avais disposé de plus de temps, j’aurais dévoré ce livre en deux jours ! Le rebondissement final m’a surprise et je regrette de ne pas avoir le tome 2 sous la main. Ce roman jeunesse est un bon cru, une bonne tension, un peu de suspense, et des héros avec une personnalité et un passé familial complexes.

Toutes les dystopies que j’ai pu lire, où un état totalitaire contrôle la population jusque dans leurs sentiments, me donne envie de relire 1984 d’Orwell ! Je remercie les éditions Hachette jeunesse ;)

8/10

8 réflexions au sujet de « Delirium »

  1. Petite Fleur

    Je n’avais pas accroché, trouvant Lena assez ennuyeuse, ne réagissant pas. C’est du cousu de fil blanc, sans surprise. Manquant terriblement d’originalité. Et j’ai retrouvé cela encore récemment avec « La sélection ». J’ai toujours l’impression de lire les mêmes dystopies, encore et encore.

    J'aime

  2. Matilda - Caprices

    Je n’avais jamais été trop tenté par ce bouquin, mais de plus en plus je lis des avis qui me rendent curieuse et le tien ne fait pas exception. Je me le renote donc, d’autant qu’il est en poche à présent.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s