La sélection

La-selection-Kira-Cass La sélection T1

de Kiera Cass – (2012) – 345 pages

Collection R

Livraddict

*

4eme de couverture : 35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie.
Quand la dystopie rencontre le conte de fées !

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne… Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d’Illeá, la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d’office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu’elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles…
Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés : l’existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu’elle n’aurait jamais osé imaginer ?

*

Mon avis : L’an dernier lors de sa sortie, ce livre a beaucoup fait parler de lui. Pratiquement tous les blogs que je suis, l’avaient lu. C’était un choix de ma part d’attendre jusqu’à maintenant pour le commencer car je ne voulais pas être influencée par tous ces avis dont la plupart était élogieux. La sélection est un roman qui se lit tout seul, mais dans l’ensemble ça reste très moyen et j’ai été déçue par certains aspect de l’intrigue.

*

Le Prince Maxon cherche une épouse. Les jeunes filles du pays, âgées de 16 ans et plus, sont invitées à remplir un formulaire et peut être avoir la chance de devenir la prochaine reine. America est en âge de participer à cette compétition mais c’est seulement parce que sa famille a besoin d’argent qu’elle accepte de s’y inscrire. Seules 35 filles parmi des milliers, sont sélectionnées pour prendre part à l’aventure.

*

Au début, j’ai apprécié le personnage d’America qui sacrifie son bonheur pour aider sa famille à survivre. Une fois dans la compétition, son comportement change radicalement : elle devient très sûre d’elle, et souvent je n’étais pas en phase avec ses choix.

*

L’autre bémol, c’est l’aspect télé-réalité annoncé dans la 4eme de couverture, qui passe complètement à la trappe. C’est censé être un jeu télévisé diffusé en direct (comme dans Hunger Games, la population est conviée à regarder ce divertissement). Mais on ne ressent pas du tout la présence des caméras. On ne sait pas à quel moment les candidates sont filmées (à l’exception des prime time). Lorsque le prince se retrouve en tête à tête avec America, il congédie les cameramans. Bref, pour l’aspect «grand spectacle » c’est raté.

*

Ensuite, l’auteur décrit vraiment peu le monde dans lequel vivent ses personnages. L’histoire des renégats qui tentent de pénétrer dans le château, arrive comme un cheveu sur la soupe ! On a peu d’informations sur le climat politique, sur l’état du monde en général (un seul paragraphe dans tout le livre en parle !). Cette dystopie est peu fouillée.

*

Alors malgré ces points noirs, qu’est-ce qui m’a plu ? Le conte de fée. Le Prince – celui ci est adorable. Un petit garçon innocent avec 35 superbes filles qui lui mangent dans la main. J’ai bien aimé les interactions entre lui et America. On sait parfaitement comment l’histoire va se terminer, mais on joue le jeu. Le style de l’auteure – qui ne casse pas trois pattes à un canard mais qui est efficace : les pages se tournent toutes seules. La famille de l’héroine, son petit frère et sa sœur sont très attachants.

*

La sélection n’est certainement pas la meilleure dystopie que j’ai lu, c’est la romance qui est mise en avant (avec un triangle amoureux… encore et toujours!). Et même si j’ai dénombré un certain nombres de bémols, ils n’ont pas gêné outre mesure ma lecture. C’est un divertissement sans prétention mais avec de gros défauts.

*

Mince, j’ai l’impression d’avoir été un peu trop sévère avec ce roman xD Bon j’avoue que j’étais un peu trop enthousiaste, si bien que j’ai acheté le second tome le jour même de sa sortie. De toute manière je comptais quand même continuer la série donc je ne regrette pas mon achat, mais je suis un tout petit peu refroidie ^^*

*

5 réflexions au sujet de « La sélection »

  1. Matilda - Caprices

    Je l’ai lu un peu après sa sortie parce qu’on me l’avait prêté, mais j’ai été déçue par l’intrigue, l’écriture, les personnages. Comme tu le dis, l’aspect télé-réalité est très peu présent, je me souviens qu’America va genre s’enfermer dans sa chambre et que personne pendant un long moment ne vient voir ce qui se passe. Je veux dire si c’était de la télé-réalité on aurait des règles un peu plus strictes quoi…
    La romance qui semble avoir sauvé la lecture de pas mal de gens m’a laissé plutôt froide et je ne lirais pas la suite ^^

    J'aime

    1. Alicia

      J’ai rebaissé ma note à 6.5 ^^* En effet, il y a plusieurs choses illogiques dans ce roman, mais c’est le coup de la télé-réalité sous traitée qui m’a le plus sidérée. Bref, je lirai quand même le second tome mais je pars cette fois ci avec moins d’attentes et espérances :s

      J'aime

  2. Sara (of the Page Sage)

    « Mais on ne ressent pas du tout la présence des caméras. On ne sait pas à quel moment les candidates sont filmées (à l’exception des prime time). Lorsque le prince se retrouve en tête à tête avec America, il congédie les cameramans. Bref, pour l’aspect «grand spectacle » c’est raté. » C’est un très bon point. L’émission de télé réalité est un appareil de complot, rien de plus. Je pense aussi que le monde n’est pas bien construit. Mais, j’ai aimé la romance avec Maxon (pas le triangle). Un divertissement est exactement quoi cette livre est.

    J'aime

  3. Ping : L’élite | Books & Words

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s