Sans orgueil ni préjugé

54093710 Sans orgueil ni préjugé

*

de Cassandra O’Donnell – (2013) – 253 pages

*

J’ai lu

*

Livraddict

*

4eme de couverture : Le mariage ? Morgana Chardrey ne veut pas en entendre parler ! Elle préfère son indépendance et les sciences, passion qu’elle dissimule derrière une prétendue maladie, loin des regards courroucés de la bonne société.
Lorsqu’elle apprend que le manuscrit de sa sœur a été refusé par un éditeur méprisant l’intellect féminin, Morgana décide d’aller confronter ce personnage cynique et détestable.
Si ce dernier pense pouvoir confondre la demoiselle à coups de reparties cinglantes et de sourires enjôleurs, il ne sait pas encore à qui il a affaire…

*

Mon avis : J’aime lire des romans qui prennent place au 19eme siècle en Angleterre aussi bien à l’époque Géorgienne qu’à l’ère victorienne. Cette histoire se déroule plus précisément pendant la Régence. Le titre de cette romance est un clin d’oeil amusant à Orgueil et préjugés de Jane Austen.. mais voilà sa seule ressemblance !

*

Les sœurs Charbrey vivent avec leur oncle depuis le décès de leur parent. L’aînée, Morgana, chérit ses trois jeunes sœurs telle une mère attentionnée. A 23 ans, cette « vieille fille » consacre tout son temps à la Science et à la gestion de la fortune de sa famille. Morgana décide d’accompagner sa sœur Rosalie à Londres pour qu’elle fasse son entrée dans le monde et qu’elle rencontre l’éditeur qui a décidé de la publier. Mais quand Malcolm Greenwald apprend que Rosalie est une femme, il refuse d’éditer son manuscrit. En revanche, il serait prêt à conquérir l’impétueuse Morgana.

*

J’ai trouvé que la société décrite (survolée plutôt) dans ce roman manquait de réalisme. L’héroïne, Morgana, se contrefiche des règles de bienséance, et n’a pas sa langue dans sa poche. Charlotte Pitt dans les livres d’Anne Perry est un peu pareille, mais elle a beaucoup plus de tact et elle nous est sympathique. Je n’ai eu aucune espèce d’attachement pour Morgana dont le caractère m’a déplu.

*

Au début de mon article, je disais que le récit se passait à l’époque Régence.. c’est écrit sur la quatrième de couverture, mais ce n’est pas explicite dans le texte. A l’exception des courbettes et des bals, l’auteur n’est pas avare en détails historiques. Les dialogues sonnent faux, et paraissent surfaits. J’ai même trouvé certaines scènes totalement invraisemblables :

*

Attention Spoilers :

(Lors d’une conversation courtoise, Morgana apprend de la bouche de son hôte, Lady Walbert, qu’elle a passé une nuit sulfureuse avec son amant.

Vers la fin, Malcolm rejoint Morgana chez elle. Son oncle est présent. Et les deux tourtereaux (pas encore mariés ni même officiellement fiancés) décident de s’isoler – sous le regard de l’oncle, pour une joyeuse partie de jambes en l’air. Juste après, l’oncle (toujours lui!) vient les rejoindre dans la chambre alors que Malcolm administre une fessée bien méritée à la jeune femme.)

*

Ces scènes m’ont semblé surréalistes dans une société aussi puritaine. Je comprends la volonté de l’auteur d’avoir inventé une héroïne téméraire et moderne par rapport à son temps, mais parfois elle pousse le bouchon un peu loin !

*

Tout au long du roman, j’étais exaspérée par le comportement de Morgana. Certes, c’est une femme libre – qui n’hésite pas à parler de sexe avec sa tante, mais je l’ai trouvé extrêmement hypocrite et grossière. Elle encourage Rosalie à trouver un bon parti alors que celle ci n’est pas prête à se marier. J’ai de loin préféré Rosalie, personnage beaucoup plus posé. De plus, j’ai détesté Malcolm, cet être abject qui court les maisons closes et qui a plusieurs maîtresses. A aucun moment, je l’ai trouvé séduisant.

*

Sans orgueil ni préjugé m’a vraiment déçue, et je me suis sentie trompée concernant l’aspect historique de l’histoire qui passe complètement à la trappe.. La romance est décevante puisque je n’ai aimé aucun des deux partis. De Cassandra O’Donnell, je reprendrai avec plaisir ma lecture de sa série Rebecca Kean, mais je ne lirai pas la suite de cette saga « historique ». Comme quoi on peut craquer pour une couverture et ne pas du tout aimé le contenu du livre x)

3,5/10 ?

6 réflexions au sujet de « Sans orgueil ni préjugé »

  1. Matilda

    J’avais bien aimé les quelques chapitres mis en ligne avant la sortie et je l’ai acheté du coup, je n’ai donc pas lu ton avis en détails, histoire de ne pas avoir une lecture biaisée. Mais il faut aussi avoir à l’esprit que c’est du J’ai lu romance, pas un truc « sérieux » et forcément l’aspect historique et la vraisemblance ne sont pas au rendez-vous. Je le lirais comme je lis un Harlequin, avec le kitsch de certaines situations et uniquement pour décompresser :)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s