Lectures vampiriques

Frostbite Vampire Academy T2

de Richelle Mead – (2010) – 315 pages

Castelmore

Livraddict

*

4eme de couverture : Les vacances de fin d’année ont débuté à Saint – Vladimir, mais Rose n’a pas la tête à s’amuser. Une attaque strigoï a mis l’école en alerte rouge et des gardiens viennent renforcer la sécurité. Les élèves sont envoyés dans un chalet à la montagne pour les éloigner du danger. Or la menace se rapproche… et Rose doit faire preuve, une fois de plus, d’un courage hors du commun. Mais l’héroïsme a un prix ! (résumé éditions Bragelonne)

Mon avis : Le mois dernier, j’avais été agréablement surprise par le premier tome de cette série, j’avais donc très hâte de retrouver Rose dans la suite de ses aventures.

J’ai encore davantage aimé ce second tome – ma lecture en VO y est probablement pour quelque chose même si je n’ai rien à redire à propos de la traduction française. Rose est une héroïne vraiment atypique dans le sens où elle n’est pas conforme à ce qu’on pourrait attendre d’un premier rôle dans un roman YA. Elle flirte beaucoup trop avec les garçons. Elle est sexy et a conscience d’exciter les mâles vampires qui l’entourent. Elle est toujours sur la défensive, et elle est bagarreuse. Malgré son mauvais caractère, on ne peut qu’aimer Rose. Elle est drôle, a le sens des priorités. Dans le premier tome, Rose et Lissa étaient inséparables. Rose est la gardienne – le garde du corps, de sa meilleure amie qui est une princesse Moroi. Malheureusement, je n’ai pas retrouvé ce lien d’amitié si puissant, dans ce second livre. On voit assez peu Lissa – qui est maintenant trop occupée à filer le parfait amour avec Christian. J’aurais aimé la voir davantage !

Néanmoins, il se passe énormément de choses dramatiques dans cette nouvelle intrigue. Certains rebondissements m’ont prise de court. Je suis passée par de nombreuses émotions : j’ai été attristée, furieuse, amusée, abasourdie.

Richelle Mead nous livre une saga vraiment attachante, je n’en suis qu’au second livre, mais j’ai déjà très envie de retrouver tous ces personnages qui ont une véritable âme. Les intrigues amoureuses ne sont pas mièvres comme dans d’autres séries, ici, rien n’est conventionnel. J’aime cette audace de la part d’une romancière qui écrit pour la jeunesse. Hâte de voir ce qu’elle nous réserve dans un 3eme tome !

*

evendeadthings

Even dead things feel your love

de Mathieu Guibé – (2013) – 276 pages

Le chat noir

Livraddict

*

4eme de couverture : Au terme de votre vie, à combien estimez-vous le nombre de minutes au cours desquelles vous avez commis une erreur irréparable ? De celle dont les conséquences régissent d’une douloureuse tyrannie vos agissements futurs jusqu’au trépas. Mon acte manqué ne dura pas plus d’une fraction de seconde et pourtant ma mémoire fracturée me renvoie sans cesse à cet instant précis tandis que la course du temps poursuit son inaltérable marche, m’éloignant toujours un peu plus de ce que j’ai perdu ce jour-là. Je me demande si notre dernière heure venue, les remords s’effacent, nous délestant ainsi d’un bagage bien lourd vers l’au-delà ou le néant, peu importe. Puis je me souviens alors qu’il s’agit là d’une délivrance qui m’est interdite, condamné à porter sur mes épaules ce fardeau à travers les âges, à moi qui suis immortel.

L’amour ne devrait jamais être éternel, car nul ne pourrait endurer tant de douleur.

Mon avis : La sublime couverture de ce roman, et surtout son prix alléchant en ebook (0,99€) lors d’une vente exclusive m’a permis à la fois de découvrir la plume de Mathieu Guibé et également de lire un premier ouvrage de la petite maison d’édition Le chat noir. Malheureusement je ressors quelque peu mitigée de cette histoire.

Certes, j’apprécie le choix de l’auteur de revenir aux sources du mythe du vampire : le protagoniste ressemble davantage à son ancêtre Dracula qu’aux nouveaux vampires inoffensifs qui brillent au soleil. De ce côté là rien à redire, on a devant nous un être sanguinaire, tourmenté qui tue des innocents pour assouvir sa soif sans éprouver une once de remords. C’est une jeune fille qui va lui ouvrir les yeux sur une vérité: «Même les choses mortes peuvent ressentir de l’affection. ». Dès lors, il va tout faire pour se rapprocher d’Abigale.

Si l’histoire commence à la moitié du XIXeme siècle en Angleterre, elle s’étend sur près de 2 siècles. Je n’ai pas perçu cette évolution temporelle. Au début, le personnage nous parle brièvement de ces nouvelles inventions qui viennent moderniser et «vampiriser » l’ère victorienne, mais il ne dit quasiment rien sur le modernisme des siècles suivants. J’aurais voulu plus de précisions sur le contexte historique.

Le récit est divisé en 4 grandes parties où l’on suit la mutation de Josiah Eddington Scarcewillow au cours de différentes époques. Si j’ai adoré la première partie, qui aurait presque pu être une courte nouvelle à elle seule, j’ai trouvé que le récit s’éternisait et traînait en longueur par la suite. Le fait de terminer chaque partie par un épilogue est une bonne idée, mais dans mon cas, j’ai trouvé que ça cassait le rythme du récit, et je croyais toujours que c’était la fin du roman ! Toutefois, l’ultime partie m’a plu et a réveillé mon intérêt.

L’autre point qui m’a dérangée – et c’est encore tout à fait personnel : c’est l’abondance de sang et de violence. On comprend immédiatement que Josiah est un très méchant vampire, on est dans sa tête donc on perçoit aisément la noirceur qui se dégage de lui. Mais l’auteur décrit de manière très détaillé ses actes de torture. Trop c’est trop. Il y a une surenchère d’hémoglobine qui est dérangeante et parfois insoutenable. La plume de l’auteur est néanmoins très jolie, et elle enrobe les descriptions gore.

Si le début m’a bien plu, j’aurais presque aimé m’en contenter. En prenant du recul, je reconnais le talent de conteur de Mathieu Guibé, mais le texte est bien plus violent que les romans de bit-lit que j’ai l’habitude de lire.

*

Photos d’Italie

A Gênes se trouve un cimetière immense, Staglieno, et encore plus impressionnant que celui du Père-Lachaise à Paris. Des sculptures à couper le souffle, parfois plus vraies que nature. Je mettrai davantage de photos sur instagram :)

staglieno
@Books&Words
staglieno
@Books&Words
staglieno
@Books&Words
staglieno2
Un ange en train d’inscrire la date de décès du défunt. Splendide!

8 réflexions au sujet de « Lectures vampiriques »

  1. Matilda

    Elles sont magnifiques tes photo :o Et ce lieux a l’air génial, moi qui suit une « fan » du Père Lachaise, je me dois maintenant d’aller en Italie.

    Bon la série Vampire Academy me tente de plus en plus, et j’ai aussi acheté le Guibé lors de la promo du coup je n’ai lu ton avis qu’en diagonale, mais suffisamment pour noter ce qui t’avait déplu, je verrais si ça me fait la même chose :)

    J'aime

    1. Alicia

      Merci ^^ J’aime aussi visiter des cimetières et celui ci m’a vraiment impressionnée ! Je compte retourner au Père Lachaise très prochainement :D

      Je suis pressée de connaitre ton avis sur Guibé ;)

      J'aime

  2. Alice

    Ah les histoires de vampires en ce moment ça foisonne, du coup on n’est jamais sûr de ce sur quoi nous allons tomber. Mais le premier en particulier à l’air sympa :)

    J'aime

  3. Sybille

    Je ne connais aucun des deux livres, mais vu ton avis sur Vampire Academy, je vais peut être tenter le coup alors ! C’est vrai que la couverture du second est magnifique…Et je ne parle pas de tes photos !!! Aaaaah, je rêve de vacances !

    J'aime

  4. Avalon

    J’ai aussi profité de l’opération du Chat noir pour me prendre Even dead things feel your love. Ton avis ne me donne pas spécialement envie de l’ouvrir tout de suite. Je n’aime pas forcément quand il y a trop de violences et de sang. :s

    J'aime

  5. Bluemoon

    Il faudrait déjà que je lise le premier tome de Vampire Academy ^^’
    J’aimerais beaucoup lire Even dead things feel your love, mais ta chronique ne me donne pas très envie … Je n’aime pas les effusions de sang et la surenchère de violence … Je tenterais quand même, mais plus tard que prévu sans doute.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s