The beautiful and the cursed

Voici la chronique d’un autre livre que j’ai lu en Italie le mois dernier. En ce moment, je suis tellement fainéante qu’elle arrive avec beaucoup de retard !

*

the-beautiful-the-cursedThe beautiful and the cursed

de Page Morgan – (2013) – 341 pages

HOT KEY BOOKS

Goodreads

*

Mon avis : Je me suis immédiatement intéressée à ce roman en lisant les seuls mots de « gargouille », « gothique » et « Paris » dans le résumé. J’ai toujours eu une certaine attirance pour ces sculptures grotesques et monstrueuses sur les édifices gothiques et c’est bien la première fois que je vois ce sujet abordé dans un roman YA.

*

En partant de ces bonnes premières impressions (j’adore la couverture même si la fille fait un peu trop « moderne » par rapport au personnage du roman), je me suis laissée emporter par cette histoire inédite… jusqu’à un certain point. Je radote, mais ça me plait que des auteurs étrangers placent leurs histoires dans la capitale parisienne, et dans le cas présent en 1899. Si j’ai apprécié l’atmosphère pesante et mystérieuse de la ville, à mon goût, cela manquait parfois de réalisme. Ingrid et sa sœur Gabby déambulent dans les rues (parfois tard le soir), côtoient des jeunes hommes sans que cela ne dérange leur mère. Les convenances de l’époque passent totalement à la trappe.

*

Le mythe des gargouilles est introduit intelligemment. La famille Waverly emménage dans une vieille abbaye avec des gargouilles sur la façade. Les sœurs vont vite comprendre qu’un des domestiques a la capacité de se changer en pierre et vice versa. Il a le devoir de protéger tous les résidents de la demeure mais il a échoué dans sa tâche : le frère jumeaux d’Ingrid est porté disparu. Les demoiselles vont alors tenter de le retrouver avec l’aide des « Dépossédés ».

*

L’histoire d’amour impossible est le point fort de ce roman même si j’aurais aimé plus d’audace de la part de l’auteur. Cela reste assez classique dans son développement. Luc a énormément de charme, et le fait qu’il soit une gargouille est inédit ! Mais ce premier tome reste « sage ». L’auteur ne néglige pas la seconde sœur Waverly qui a autant d’importance qu’Ingrid et qui a aussi le droit à une intrigue amoureuse.

*

Là où j’ai des réserves, c’est qu’il se passe BEAUCOUP trop de péripéties, de retournements de situation & co. Cela a tendance à m’agacer car on ne sait plus où donner de la tête. Je n’aime pas non plus qu’un tome introductif soit trop lent, mais ici ça part dans tous les sens.

*

Au cours du récit on rencontre énormément de personnages. Ils sont tous intéressants à suivre mais le hic, c’est que Paris semble être une petite ville où tout le monde se croise et se retrouve sans problème. De plus, comme par hasard, pratiquement toutes les personnes que rencontrent les sœurs, sont des créatures surnaturelles, ou possèdent un don. C’est comme si il n’y avait presque pas d’humains dans la capitale ^^’

*

Malgré plusieurs points qui m’ont laissée perplexe, j’ai tout de même passé un moment assez plaisant avec ce roman mais j’en attendais quand même bien plus…

3 réflexions au sujet de « The beautiful and the cursed »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s