Histoires de Londres

The Crystal Palace from the northeast from Dickinson's Comprehensive Pictures of the Great Exhibition of 1851

Crystal Palace – 1851

*

Histoires de Londres

de Bernard Oudin – (2003) – 382 pages

*

Ces dernières semaines, j’ai emprunté pas moins de 7 livres d’histoire dans mes différentes bibliothèques. La particularité de ces 7 ouvrages, c’est qu’ils parlent de la Grande Bretagne ! Quand j’étais en L1 de LLCE d’anglais, la matière qui me passionnait le plus était la civilisation britannique ^^ N’étant plus en fac d’anglais, j’essaye de combler mes lacunes sur ce pays qui me fascine tant :)

*

Le livre se découpe en 27 chapitres qui abordent des périodes différentes de l’Histoire de la capitale britannique. Tout au long de ma lecture, j’ai pris des notes sur tout un tas de choses. Cet article ne sera pas une chronique à proprement parlé, mais une  énumération d’informations ayant retenu mon attention.

En vrac:

Queen Boudica by John Opie
Queen Boudica by John Opie

*

Boudica ou orthographié Boadicée (Ier siècle après JC) est considérée comme la Vercingétorix britannique. Elle s’est vue confisquer sa part du Royaume à la mort de son mari par l’empereur romain. Elle s’est battue pour protéger son peuple de l’invasion romaine Elle échoua mais la culture populaire ne l’a pas oubliée. Une statue à son effigie est érigée à Londres.

*

De 1893 à sa mort, l’écrivain William Sharp a endossé le pseudonyme de Fiona MacLeod – prétendant qu’il s’agissait de sa cousine, pour publier une dizaine d’ouvrages. Surnommée « la sirène celtique », elle rencontre un vif succès avant que la supercherie ne soit révélée en 1905.

*

Wat Tyler, paysan puis chef des rebelles lors de la révolte des travailleurs en 1381.

*

Le Prince Edouard V et son jeune frère Richard, auraient été assassinés dans la Tour de Londres par leur oncle, Richard III en 1483. La pièce de Shakespeare crédita cette version, mais « Histoires de Londres » met en lumière d’autres théories possibles. Note personnelle, je veux lire sur le sujet : La reine clandestine de Philippa Gregory, La fille du temps de Josephine Tey, Richard III de Shakespeare, The Sunne in Splendour de Sharon Kay.

The Princes in the Tower - Millais (1878)
The Princes in the Tower – Millais (1878)
Les deux princes assassinés.
J’adore les peintures de Millais. Petite info trouvée dans le livre: L’écrivain et critique d’art, John Ruskin, épousa Euphemia Gray mais ne consomma jamais son mariage car il est écœuré par le corps de sa compagne (qui ne ressemble vraisemblablement pas aux représentations féminines dans l’art grec). Neuf ans plus tard, leur union est annulée et Effie épouse le peintre John Everett Millais avec qui elle eut 8 enfants.

La Tour de Londres fut construite en 1066. Dernière exécution en 1941, de Josef Jakobs. Note personnelle : La tour semblerait hantée par de nombreux fantômes dont celui d’Anne Boleyn.

*

Controverse autour de la paternité des œuvres de Shakespeare. Thèse selon laquelle derrière ce nom se cacherait Francis Bacon, Roger Manners ou bien d’autres. Note personnelle : Shakespeare n’a pas fait d’études. Son père était illettré ainsi qu’une des filles du dramaturge. Shakespeare aurait lui même eu du mal à orthographier son propre nom.

*

Claude Duval, gentleman cambrioleur réputé pacifique et respectueux de la gente féminine. Pendu en 1670.

*

Incendie de Londres en 1666. Le feu s’est déclaré dans une boulangerie vers 2 heures du matin. Le maire de la ville, peu inquiet aurait déclaré «Une femme éteindrait ça en pissant dessus ! ». Il eu tort, 13.200 maisons furent incendiées, 87 églises, mais « seulement » 8 morts. En revanche près de 80.000 personnes se retrouvèrent à la rue. A retenir : La cathédrale de St-Paul de Londres est rebâtie en 1710 par Christopher Wren.

1724: Jack Sheppard, celebrity escape artist
1724: Jack Sheppard, celebrity escape artist

*

Jack Sheppard (1702-1724) fut un voleur populaire qui parvint à s’évader 4 fois de prison. Autre malfrat, mais moins apprécié de l’opinion publique, Jonathan Wild était le chef de la pègre. Il aida la police à arrêter Sheppard avant d’être lui-même pendu un an plus tard.

*

La maison la plus hantée de Londres se trouverait au 50, Berkeley Square (non pas que je veuille y aller :P)

*

1863, premier métro à Londres (1900 à Paris).

1840, premier timbre-poste à l’effigie de la Reine Victoria.

*

Le meurtre de Mary Jane Kelly en novembre 1888, est le dernier attribué au serial killer Jack The Ripper. J’ignorais qu’il s’attaquait à des prostituées «fanées , alcooliques, vieillies». Des dizaines d’hommes furent soupçonnés mais jamais on ne sut qui était l’Éventreur. Un autre tueur en série, nécrophile, fit sensation quand l’ignominie de ses crimes éclata au grand jour en 1953. Il s’appelait John Christie.

doyle
The first appearance of Holmes, 1887

Sherlock Holmes eut un succès international si bien que des gens pensaient qu’il existait bel et bien. Des centaines et des milliers de lettres ont été envoyées au 221b Baker Street. C’est encore le cas aujourd’hui. Note personnelle : S.Holmes est le personnage de fiction qui a été le plus souvent porté à l’écran. «Ainsi, partis des deux pôles opposés, Sherlock Holmes et Jack L’Eventreur, se retrouvent-ils côte à côte dans notre inconscient collectif, aux frontières du réel et de l’imaginaire. » (Citation B.Oudin)

*

Tombé en disgrâce en 1895, Oscar Wilde ne sera plus que l’ombre de lui même jusqu’à sa mort en 1900. Vingt-trois ans après l’affaire, l’actrice Maud Allan est jugée obscène pour son interprétation dans la pièce Salomé de Wilde. Elle porte plainte pour diffamation contre Noël Pemberton Billing qui prétend qu’elle est lesbienne. L’ancien amant de Wilde, Lord Alfred Douglas (!!!) est témoin lors du procès. Note personnelle : «Bosie » est un affreux personnage qui qualifie Wilde de «pire force du mal en Europe au cours des trois derniers siècles» (citation dudit ex-amant)*. Comme Bernard Oudin le dit si bien «Le procès d’Oscar Wilde est ainsi réouvert devant un tribunal londonien, par celui-là même que le poète a aimé et qui, plus que tout autre, a contribué à son malheur. » (p 225). Il fallut encore plusieurs décennies avant que Wilde ne soit réhabilité par l’Angleterre.

Maud Allan - Album Reutlinger
Maud Allan – Album Reutlinger

Histoires de Londres m’a donc permis d’apprendre des tonnes de choses enrichissantes aussi bien sur des personnages illustres qui ont marqué l’Histoire, que sur des fais divers plus sordides. On croise Henri VIII, la Reine Victoria, Virginia Woolf, Les Beatles et tant d’autres J’apprends mieux les faits historiques lorsqu’ils sont accompagnés d’anecdotes et je fus servie avec cet ouvrage ! Malheureusement il n’est plus édité, et c’est bien dommage car j’aurais bien voulu l’avoir dans ma bibliothèque personnelle pour pouvoir le feuilleter à ma guise !

*

*

* Citation complète d’Alfred Douglas à propos de Wilde : « I think he had a diabolical influence on everyone he met.  I think he is the greatest force of evil that has appeared in Europe during the last 350 years.  He was the agent of the devil in every possible way. » Son of a b*** !

7 réflexions au sujet de « Histoires de Londres »

  1. Alacris

    Eh bien, quel engouement pour l’histoire britannique ! C’est impressionnant que tu aies lu tant de choses, peut-être que je devrais réviser mes partiels de civi sous ta direction :p . C’est très chouette, la manière dont tu as agencé cet article, en cette série d’anecdotes culturelles ou politiques ou artistiques, etc., un peu de bric et de broc, en vrac… très ludique à lire.
    J’aime beaucoup les tableaux et illustrations que tu as choisis pour accompagner cet article, notamment celui de John Opie, mais aussi les photos de Maud Allan, angoissantes mais si fascinantes…

    Et Alfred Douglas est un sacré hypocrite qui n’a pas de c… hum, de courage x)

    J'aime

    1. Alicia

      Ahah non détrompe toi, j’ai énormément de lacunes mais j’essaye de les combler tant bien que mal! Mais ce genre d’ouvrages est presque ludique à lire et ça me permet de retenir plus facilement certains faits historiques ^^
      Maud Allan était très jolie je trouve !
      J’ai été choquée par ces déclarations d’Alfred Douglas >o<

      J'aime

  2. Matilda

    Très intéressant article (et j’aime l’illustration du crystal palace, j’aurais tellement aimé le visiter !), et j’ai très envie de lire le bouquin maintenant, bravo.
    Je crois pas que ce soit tout à fait vrai que Shakespeare ait jamais rien étudié, sinon, j’avais lu le dossier du magazine L’histoire et ils expliquent ça très bien :)

    Bon maintenant reste plus qu’à le trouver à la médiathèque ou la BU.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s