My Fair Lady (comédie musicale)

aff_myfairlady

Je me suis vue offrir à la fin de mon stage par mes adorables collègues, 2 places pour My Fair Lady au théâtre du Châtelet. Ce cadeau fut l’occasion inespérée d’aller voir ma première comédie musicale. Un spectacle de 3h10 (dont 20 minutes d’entracte) où je me suis rendue avec une amie avec qui je partage une passion pour les films anciens. Je connaissais bien évidemment l’adaptation avec Audrey Hepburn et Rex Harrison (1964), bien que je préfère Vacances Romaines, Drôle de Frimousse et bien d’autres films d’Hepburn. Nous sommes arrivées à 20h dans ce lieu grandiose. Émerveillées par le lustre gigantesque, les balcons et les corbeilles magnifiques qui surplombent la scène en contrebas. Nous étions assez bien placées, en hauteur, pratiquement en face de la scène.

 Il n’y a pas de mot pour décrire l’expérience que j’ai vécu hier soir. Ou plutôt, j’ai des dizaines d’adjectifs qui me viennent à la bouche : époustouflant, grandiose, superbe, magnificent, amazing ! Il faut savoir que la pièce est en anglais surtitré – et je ne comprenais pas très bien comment ça fonctionnerait, mais finalement la traduction des dialogues défilait en haut de la scène de manière très visible.

IMG_20131206_195422IMG_20131206_195417

Dès les premières minutes du premier acte, je n’ai pas pu détourner une seule fois les yeux de la scène. Je buvais les paroles des acteurs au délicieux accent anglais. Avec leurs costumes du début du XXeme siècle, j’ai presque eu l’impression de me retrouver dans Downton Abbey ! Les décors sont vraiment jolis surtout le cabinet d’Higgins avec la bibliothèque et la salle du bal où on assiste à des magnifiques valses.

*

 Vous ne connaissez pas l’histoire ? En voici un court résumé : Eliza Doolittle est une vendeuse de fleurs désargentée qui tente – souvent en vain, de vendre ses bouquets aux riches passants de Londres. Higgins, un prétentieux professeur de phonétique relève le pari de faire de cette « gamine crasseuse », une duchesse en six mois ! Eliza doit faire des exercices de prononciation toute la sainte journée en subissant les réflexions désobligeantes de son mentor. Mais petit à petit, elle se transforme en lady et peut faire son entrée dans le Monde. Et bien sur, il y a une histoire d’amour mais ça je ne vous raconte pas ;)

 C’est une pièce très drôle. Le public a beaucoup ri. Cela tient surtout au personnage de Higgins qui est imbuvable et misogyne. Ces propos sont tellement démodés que ça provoque l’hilarité. Eliza avec son argot et ses manières peu raffinées est aussi l’élément comique de la pièce. A vue de nez, je dirai qu’il devait y avoir une cinquantaine d’acteurs/danseurs/figurants, tous plus talentueux les uns que les autres. J’ai adoré les chansons. Katherine Manley (Eliza) est une soprano à la voix charmante. Il y a à peu près 16 chansons différentes, mais mes préférées sont I could have danced all night, With a little bit of luck, I’m an ordinary Man. Il faut aussi bien évidemment saluer tous les musiciens de l’Orchestre Pasdeloup !

(Vu de haut, c’était encore mieux!)

 C’était un spectacle magique dans un lieu tout aussi magique. J’ai eu des frissons, j’ai énormément ri, j’ai eu envie de chanter ! A 23h10, à la fin de la représentation, je n’étais pas du tout fatiguée. J’aurais bien voulu en profiter plus longtemps ^^ C’est vraiment l’idée que je me faisais d’une comédie musicale. J’ai tellement envie d’y retourner en fait x) Je regrette qu’il n’y ait pas un DVD de ce spectacle.

Je vais m’arrêter là car je suis à court d’adjectifs élogieux !

En tout cas, je vais suivre de près les spectacles qui se font à Paris. Je regrette de ne pas avoir été voir West Side Story l’an dernier. Mais comme pour My Fair Lady, je préférais que les chansons restent dans leur version originale, ça a beaucoup plus de charme !

My Fair Lady
Gauche à droite: Nicholas Le Prevost, Katherine Manley, Alex Jennings.

Théâtre du Châtelet.

Du 5 décembre 2013 au 1er Janvier 2014.

De 11€ à 99€

 http://chatelet-theatre.com/2013-2014/my-fair-lady-fr

4 réflexions au sujet de « My Fair Lady (comédie musicale) »

  1. Matilda

    Ce qu’on peut dire c’est que tu donnes très envie d’aller la voir cette comédie !
    Faut que je lise la pièce dont s’est adapté ; j’avais déjà vu le film avec Hepburn au lycée, mais je n’en garde pas grand souvenir (peu-être parce que je dormais un peu pendant le visionnage).

    J'aime

    1. Alicia

      J’ai envie de m’acheter un coffret Audrey Hepburn maintenant V__V J’en ai que 2 d’elle dans ma bibliothèque et même pas mes préférés !
      Alex Jennings jouait un rôle dans Whitechapel, tu as dû le connaitre :P
      Faudrait vraiment que je commence cette série !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s