Je réponds de tout sauf de l’insupposable

brève1

Lectures numériques avec ma liseuse Ada Lovelace ^^ ~*

 lerminaL’Effrayante Aventure [texte numérique]: Roman / Jules Lermina. – 1913. – 129 pages. 

Je ne connaissais Jules Lermina ni d’Eve ni d’Adam avant que Matilda n’en parle sur son blog l’an passé. Il n’y a pas à dire : la lecture numérique permet de déterrer des livres tombés dans l’oubli depuis belle lurette et du même coup, faire des découvertes insoupçonnées.

*

L’effrayante aventure est sorti en 1913 et son histoire se déroule également au début du XXeme siècle pendant la Belle Epoque à Paris. Un matin, un homme est retrouvé empalé sur les grilles encerclant l’Obélisque. Cet incident mystérieux a tout l’air d’un assassinat crapuleux puisque le pauvre malheureux n’a pas pu s’embrocher tout seul. Les journaux s’emparent bien vite de l’affaire sous l’appellation «Le crime de l’Obélisque». Mais voilà ! Un détective anglais du nom de Bobby, prétend connaître la victime et des témoins affirment l’avoir vu quelques heures plus tôt à Londres. Le mystère s’épaissit et nous entraine sur la piste d’un chimiste qui passe son temps à mener des expériences dans son laboratoire. Cet homme, Sir Athel, a mis au point une machine capable de voyager d’un point A à B en un temps record.

*

Ce court roman m’a vraiment étonnée en raison de son humour et son écriture très moderne. Bobby, Ethel et un journaliste du Novelliste forment un trio sympathique qui se lance régulièrement des piques et des sarcasmes à la figure. A cause de l’invention de Ethel, tous trois se retrouvent dans des situations invraisemblables. Il y a un petit côté paranormal, et un aspect SF avant-gardiste qui m’a plu. Malheureusement, la fin est vite expédiée à mon goût après l’épisode des dinosaures à Paris. Mais j’ai apprécié cette première rencontre avec Lermina et je compte me procurer d’autres de ses romans gratuits sur feedbook.

*

« La police bénéficie surtout des invention des romanciers : depuis le Zadig de Voltaire jusqu’au Dupin d’Edgar Poe et à l’incomparable Sherlock Holmes, nous supposons volontiers que tous ces personnages ont été plus ou moins attachés au service de la Sureté et ont émargé au quai des Orfèvres. » (la citation en titre provient également de ce roman).

couv56221848

*Animale [texte numérique]: Prélude / Victor Dixen. – 2013. – 64 pages.

J’avais envie de caser une nouvelle entre deux romans, et j’ai choisi ce prélude du roman Animale et je me félicite de ce choix ! x) En soixante pages, l’auteur nous plonge en pleines batailles napoléoniennes aux côtés de Pierre, un musicien de l’armée de l’Empereur et d’un de ses compagnons d’infortune. Je suis un peu une quiche concernant cette période historique, mais pourtant je n’ai eu aucun mal à prendre mes marques dans l’histoire. Ce n’est pas rose, pas du tout même. On subit la famine, la peur, le désespoir des protagonistes. En un rien de temps Victor Dixen parvient à planter un décor convaincant, des personnages attachants, et des éléments fantastiques suggérés à demi-mots. J’ai trouvé ce prélude très intéressant, et je compte désormais lire le roman qui se passe quelques années plus tard.. ça m’intrigue de savoir comment l’auteur rattachera cela au conte de Boucle d’or !

*

*

13082853La lettre volée [texte numérique]: Nouvelle / Edgar Allan Poe. – 1844. – 22 pages

*

Poe demeure un auteur mystérieux pour moi. J’ai beau avoir déjà lu d’autres de ses nouvelles dont le Chat Noir, je n’en garde pas souvenir. J’aimerais pourtant découvrir davantage sa plume et son univers. Dans cette nouvelle d’une vingtaine de pages, on se retrouve dans le cabinet d’étude du Chevalier Auguste Dupin où il fume tranquillement auprès de son ami (et narrateur). Les romans policiers de Poe sont bien antérieurs à ceux de Conan Doyle, mais ils commencent de la même manière. Ici, un préfet de police vient présenter son problème au détective : une lettre de la plus haute importance a été dérobée. On connait le coupable mais les nombreuses fouilles de son domicile n’ont pas permis de mettre la main sur la lettre. Pourtant, Dupin devine rapidement sa cachette.

De tout le récit, on ne bouge pas de la bibliothèque du détective. C’est le policier qui expose les faits et ensuite vient le tour de Dupin de raconter comment il est parvenu à ses fins, mais à aucun moment on ne se retrouve dans le feu de l’action ! Les explications de Dupin et ses digressions m’ont perdue et ne m’ont pas franchement passionnée. Ce n’est pas très vivant en fait. Une histoire qui se lit bien, mais qui n’est pas renversante.

11 réflexions au sujet de « Je réponds de tout sauf de l’insupposable »

  1. Jamestine

    J’aime bien ces brèves de lecture ^^! J’ai aussi envie de redécouvrir Poe et Matilda m’avait chaudement recommandé le prélude d’Animale. Je note tout ça du coup. Au fait, il est classe le nom de ta liseuse *_*.

    J'aime

    1. Alicia

      J’ai hésité à me prendre un POE en VO aujourd’hui et puis finalement je me suis rabattue sur un Doyle !
      T’as vu ! C’est pas un nom très made in France comme le Fernand de Matilda mais bon x)

      J'aime

  2. Matilda

    Ouais le prélude à Animale est cool :) Je suis contente de voir qu’il n’y a pas que moi qui ait trouvé un peu fascinante l’époque présentée même si je n’y connaissais rien. J’espère que si tu lis le roman il ne te désapointera pas.

    Je suis contente que L’effrayante aventure t’ait plu, et je suis d’accord pour la fin ça va trop vite. J’ai pris un autre texte de lui sur ma liseuse : La deux fois morte. Ça a l’air bien fun.

    J’avais aimé La lettre volée parce que je l’avais découvert en livre audio et que c’était bien raconté, et si tu veux découvrir du Dupin avec de l’action Double assassinat dans la rue morgue est plus indiquée. Sinon d’autres de Poe qui m’ont plu et qui je pense te plairont il y a Le scarabée doré, Petite conversation avec une momie et La chute de la maison Usher (même si moins, l’ambiance est intéressante).

    J'aime

    1. Alicia

      Apparemment tu as été déçue par le roman après ce prélude.. :s

      J’ai également pris ce second texte de Lermina ! Et un autre aussi: L’énigme. Ca laisse présager bien des mystères ! XD

      Je suis certaine d’avoir déjà lu Le scarabée doré de lui.. mais je ne sais pas pourquoi, mais tous ces textes ne restent pas longtemps dans ma mémoire >< Merci pour toutes ces suggestions !

      J'aime

      1. Matilda

        Ouais j’avais pas trop aimé Animale passé une cinquantaine de pages, c’pour ça que j’espère que ça te plaira plus à toi.
        Le scarabée doré c’est une espèce de chasse aux trésors dans la forêt, je l’ai mentionné parce que j’avais lu Les histoires extraordinaires c’est le seul qui m’avait plu XD

        J'aime

  3. DoloresH

    Ce Lermina est pour moi totalement inconnu au bataillon, et je me demande si on peut trouver ses textes encore édités (oui je suis pénible je dis non à la liseuse, le sale caractère des libraires =) )

    J'aime

    1. Alicia

      Non, il ne me semble pas qu’il soit encore édité ! Peut être en occasion chez des bouquinistes, on a une chance de le trouver..
      Une liseuse permet justement de mettre la main sur des textes inconnus car plus édités depuis longtemps ^^ Y a des avantages ! Mais je comprends ta réticente en tant que libraire :P

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s