Nord et Sud

north

Ce classique de la littérature anglaise du 19eme siècle me faisait peur. La principale raison est qu’il avait été le coup de cœur intersidéral de Matilda en 2013 et que je voulais qu’il devienne le mien. Dans mon esprit, Elizabeth Gaskell (1810-1865) est associée à Jane Austen. Cependant, j’ai noté une nette différence entre les deux romancières. Ce que j’ai beaucoup apprécié chez Gaskell est sa connaissance des milieux industriels mais également de toute la société de son époque (du bas peuple, à la bourgeoisie en passant par les nouveaux riches). On ne reste pas cantonner dans une petite ville provinciale à attendre que de beaux gentlemen fassent la cour à l’héroïne. Les personnages ne sont pas manichéens pour un sou ! A l’image de Margaret Hale qui est contrainte de quitter son paisible village d’Helstone dans le Sud de l’Angleterre pour une ville industrielle, polluée et bruyante. Miss Margaret m’a plu de par son caractère bien trempé et son franc-parler. Elle est réaliste, et même parfois un chouia casse-pied à vouloir toujours débattre avec les autres mais au final, j’ai autant aimé ses qualités que ses défauts. Les personnages secondaires qui gravitent autour d’elle ne sont pas moins intéressants ! J’ai particulièrement été passionnée par la confrontation de la famille Hale avec les travailleurs rustres, pauvres, malades de Milton. Margaret n’a jamais vécu dans l’opulence mais elle n’a jamais été confrontée à une misère aussi visible. Elle a du mal à s’habituer à cette ville grise et triste. Parmi les patrons influents de Milton se trouve Mr Thornton, un homme aujourd’hui prospère mais qui a connu beaucoup de difficultés par le passé. Une divergence d’opinions nait dès la première rencontre entre Margaret et Mr Thornton. Lui vante les mérites du Nord et de ses progrès industriels, alors qu’elle idolâtre son Sud et sa quiétude. Si au départ, elle est un peu réfractaire à cette nouvelle ville, elle tisse des relations avec Bessy, une jeune fille de son âge, et le père de celle-ci qui est ouvrier.

L’écriture de Gaskell et son histoire toute entière m’ont paru modernes. J’aurais aimé lire ce roman en anglais, mais les classiques m’effraient toujours en langue de Shakespeare (ce qui est totalement idiot de ma part tant que je n’essayerais pas !). L’histoire d’amour naissante mais sans cesse déconvenue est ce que j’ai préféré. La romance sous-jacente s’entremêle parfaitement avec l’aspect social du roman. J’ai été très sensible à toutes les épreuves que traverse Margaret dans cette histoire. Ce que j’ai trouvé étonnant est l’alternance des points de vue (narration omnisciente). Alors que je suis habituée à cela dans les romans  »modernes », je le suis moins dans les romans classiques. Je ne suis pas très claire dans mes propos, mais en gros, j’ai été surprise de découvrir l’envers du décor, le point de vue de Thornton et ses sentiments pour Margaret. J’ai été émue par ses réflexions, ses craintes, ses désillusions. Ce personnage est remarquable. Au premier abord, on le voit comme quelqu’un de froid et d’arrogant mais sa carapace se fendille petit à petit, et l’homme qui est derrière est magnifique.

Ma première rencontre avec Gaskell s’est merveilleusement bien déroulée. J’aimerais à présent me procurer le roman en version originale et relire quelques passages qui m’ont tant plu.

northandsouth

Je tiendrai des propos moins élogieux concernant l’adaptation BBC de 2004. L’ayant vue toute suite après ma lecture, j’ai noté toutes les différences et changements effectués par rapport au livre. Margaret Hale est censée être un personnage combatif à la langue bien pendue. Elle est beaucoup plus passive dans la série. De même, j’ai trouvé Thornton bien plus violent envers ses employés dans la mini-série que dans le livre et j’ai éprouvé moins d’empathie et d’admiration pour lui. Je n’ai rien contre Richard Armitage mais je ne bavais pas à chaque fois qu’il apparaissait à l’écran (sauf peut être pendant la dernière minute :p).

Le format 4×60 minutes est ici un peu trop long à mon goût. Certes cette histoire nécessite d’être développée mais si c’est dans le but de changer des passages, à quoi bon ? Les dialogues sont parfois énoncés par des personnages différents de ceux du livre et ça m’a un peu perturbée. Vous l’aurez compris, je n’ai pas été emballée plus que cela par cette adaptation bien moins puissante que le roman !

logo400-3

10 réflexions au sujet de « Nord et Sud »

  1. Alexandra

    Tu connais mon avis ;). Comme toi, je pense que l’adaptation aurait pu être meilleure. Finalement, nous avons 4 épisodes 60 minutes, mais ça ne rend pas justice au roman ! C’est plutôt dommage.

    J'aime

  2. Matilda

    J’avais regardé l’adaptation en même temps que je lisais le roman et même si j’avais noté ce que tu dis, ça ne m’avait pas gêné, j’adore cette mini-série :)
    Je suis très contente que le roman t’ait plu ! Je n’avais pas osé non plus le lire en anglais, le style de Gaskell est quand même très riche.

    L’alternance des points de vues m’avait moi aussi étonné et beaucoup plu au final. On rentre vraiment dans les chaussures de Thornton, qui est un personnage masculin vraiment très intéressant pour la littérature de l’époque.

    J'aime

  3. DoloresH

    C’est un roman qui me tente vraiment beaucoup, et ce depuis plusieurs années, mais je n’ai toujours pas trouvé le temps de m’y mettre. Mais ton avis, comme celui de Matilda, me confortent dans l’idée que je vais aimer ce livre, j’en suis certaine !

    J'aime

  4. Ping : Billet récapitulatif du mois anglais 2014 | Plaisirs à cultiver

  5. titine75

    « Nord et Sud » est un de mes romans préférés, c’est une réussite totale. Mais je suis moins sévère que toi quant à l’adaptation. Elle a quelques défauts mais je la trouve réussie dans l’ensemble.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s