Toute créature a besoin d’un refuge

stdeman

(J’écoute )

Quelques années après la première guerre mondiale, Tom remet les pieds en Australie et est engagé comme gardien de phare. De brefs congés tous les trois ans, et seul sur l’île de Janus le reste de l’année (sauf ravitaillement en vivres chaque trimestre), cet endroit paisible permet à Tom d’oublier tant bien que mal les horreurs de la Grande Guerre et surtout sa culpabilité d’être revenu vivant alors que beaucoup de ses camarades ont péri. Il apprécie sa solitude nouvelle, le bruit des vagues qui remplace celui des bombardements et des gémissements d’agonie. Lors d’une permission sur le continent, il rencontre Isabel, une jeune fille de bonne famille à peine majeure. Isabel est insouciante, joyeuse, radieuse. Tout le contraire de Tom mais l’amour leur tombe dessus sans qu’ils ne s’y attendent. Les jeunes mariés retournent sur leur île. Fausses couches après fausses couches, Isabel et Tom ont peu d’espoir de devenir parents un jour. Jusqu’à ce qu’un miracle se produise : une barque échoue sur l’île avec à son bord, un bébé et un homme mort. Ils décident de ne rien dire aux autorités, de garder l’enfant et de vivre dans le mensonge.

Une vie entre deux océans renferme une histoire qui met, d’une certaine façon, le lecteur mal à l’aise. Nous sommes pris au piège entre deux familles. On comprend les arguments de l’une et de l’autre sur le bien-être de l’enfant. Grace/Lucy doit-elle être rendue à sa mère biologique anéantie depuis trop d’années ? Ou bien doit-elle rester au sein de ce couple qui a toujours voulu un bébé ? Les 520 pages de ce roman reposent sur ce dilemme complexe et déchirant. Isabel et Tom ont commis une faute, mais n’est-il pas cruel de leur arracher leur fille adoptive ? Ces questions insolubles et délicates sont au coeur de l’intrigue.

Cette histoire est prenante et très bien écrite. A aucun moment, elle n’est clichée. L’auteure retranscrit bien les failles de ses personnages : ils ne sont pas exempts de pensées égoïstes mais c’est ce qui les rend aussi attachants et humains. Il y a beaucoup de beaux passages sur l’amour maternelle et sur ce qu’une mère est prête à faire pour son enfant. C’est poignant.

L’unique reproche que je ferai à ce roman est sa fin un peu trop rapide. Le passage final (dans les années 50) est assez déroutant également. Mais dans l’ensemble, j’ai passé un excellent moment de lecture. Merci Sybille de m’avoir offert ce livre dont j’ignorais tout !

stedman2

« Il suffit de pardonner une fois. Tandis que la rancune, il faut l’entretenir à longueur de journée, et recommencer tous les jours. Il faudrait que je fasse une liste pour m’assurer que je hais bien tous ceux qui m’ont causé du tort. (…) On a tous la possibilité de pardonner.»

transition

film

tumblr_n5xu0n9fa61s8ccbto9_250

Je mets un point d’honneur à regarder chaque nouveau film de Woody Allen. Pourtant, je ne suis pas toujours fan de ce qu’il produit (To Rome With Love fut un fiasco pour moi) mais généralement je trouve ses films plaisants et frais. Si mon préféré de son œuvre (que je n’ai pas vu entièrement) reste Whatever Works, j’ai vraiment beaucoup aimé Magic in the Moonlight ! Emma Stone et le séduisant (on ne le dit jamais assez!) Colin Firth forment un duo des plus comiques ! La magie, la voyance et les années folles sont autant de thèmes que je trouve passionnants. C’est une comédie sans prétention avec de belles réflexions sur les mystères de l’illusion et de l’amour.

5 réflexions au sujet de « Toute créature a besoin d’un refuge »

    1. Alicia

      Oh c’est gentil, j’ai pourtant eu un peu de mal à trouver les mots justes ^^ »
      Je viens d’écouter la chanson HURTS que je ne connaissais pas du tout ! Très jolie *__*

      J'aime

  1. Sybille

    Génial si le livre t’a plu ! Maintenant, tu vas devoir me le prêter pour que je le découvre :D
    Ah j’ai tellement hâte de voir le nouveau Woody Allen, je suis tellement fan de ce réalisateur, je connais beaucoup de ses films :-)

    J'aime

  2. Melleaurel

    Il est dans ma wishlist mais il va bientôt se concrétiser en achat !!! J’ai juste une crainte pleurer ! (mais bon en même temps, vu les livres que je lis…c’est un peu de ma faute ! ^^)

    Pour le film de Woody Allen : J’ai hâte d’aller le voir !! J’aime bien quand les films sont à cette période, je pense tout de suite à son Midnight in Paris !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s