« We can love our families without trusting everything they tell us »

blackout

Je reviens vers vous assez tardivement pour vous donner mon avis sur Black-Out, terminé la semaine dernière. Il m’a fallu plus de trois semaines pour achever ce roman de 700 pages, et il ne s’agit que d’un premier tome ! (Black Out et All Clear sont une duologie faisant partie de la série « Oxford Time Travel ». Mais ils peuvent se lire indépendamment). J’aurais aimé le lire d’une traite, mais je n’ai pas eu le temps de m’y consacrer pleinement et je l’ai finalement lu de manière saccadée, ce qui est bien dommage ! Néanmoins, j’ai trouvé ce roman SF très prenant et fidèle à la réalité historique. La chose un peu déroutante c’est la présentation abrupte qui nous est faite des personnages. On comprend qu’ils ont déjà été présentés dans les tomes précédents, que les aficionados des romans de Connie Willis les connaissent déjà bien. Mais les nouveaux arrivants dans son univers auront un peu de mal à se familiariser avec eux. Après un petit moment d’adaptation, j’ai réussi à suivre les trois héros dans leurs péripéties dans l’Angleterre bombardée de la Seconde Guerre Mondiale. C’est très réaliste dans la description des raids et des abris anti-aériens. J’ai presque eu l’impression d’être terrée dans le métro londonien comme des milliers d’autres personnes terrifiées. La romancière a du talent pour nous plonger dans cette période de guerre. Je dois cependant avouer, que j’ai parfois trouvé le temps long au fil de ces quelques 700 pages. C’est répétitif et des passages auraient largement pu être coupés. Notamment le jeu du chat et de la souris entre les protagonistes. J’aurais voulu avoir des explications sur certains aspects de l’intrigue et je ne les ai jamais vues arriver. Spoiler: pourquoi sont-ils coincés à cette période ? Pour quelle raison le portail vers le futur ne fonctionne plus ? Tout cela sera surement explicité dans le second tome. J’ai déjà lu des romans à propos de voyage dans le temps (Cf: Time Riders d’Alex Scarrow) mais dans Black-Out on y croirait presque ! J’ai adoré l’idée selon laquelle des chercheurs se préparent mentalement et physiquement à aller mener des recherches à une époque donnée. Pouvoir se propulser au temps des Croisades, de la construction des pyramides ou de Stonehenge pour étudier les savoirs-faire et les pratiques. Je trouve cette idée ingénieuse et ô combien attirante !

Si je ne suis pas si impatiente que ça de lire All Clear, je suis néanmoins curieuse de découvrir les autres voyages dans le temps concoctés par Connie Willis. A commencer par l’époque victorienne avec Sans parler du chien ?! ^^

Black-Out de Connie Willis (2010)

blla

ivy

blaa

Il y a bien longtemps que je n’avais pas lu un roman dystopique. J’en raffolais encore, il y a quelques années et puis quand il y a eu pléthore de parutions sur ce thème, j’ai frôlé l’overdose. The Book of Ivy me faisait envie par contre. Il y a des attirances qui ne s’expliquent pas :p

Tout compte fait, je suis plutôt contente de lui avoir laissé sa chance ! J’ai aimé le fait que ce roman dénonçait les mariages forcés, les inégalités Hommes/Femmes, la privation de libertés etc… Afin d’accroitre les naissances, des mariages sont arrangés entre des jeunes de 16 et 18 ans qui ne se connaissent pas. Le sort d’Ivy est légèrement différent. Elle a toujours su qui elle épouserait: Bishop, le fils du président et son rival. Les familles Lattimer et Westfall ne partagent pas la même idéologie depuis la guerre nucléaire qui a décimé le monde. Pour rétablir un semblant de paix, les deux familles ont décidé d’unir leurs enfants. Mais Ivy a pour mission de tuer Bishop pour que les siens reprennent le pouvoir. Et comme vous pouvez vous en douter (la 4eme de couv’ le dit de toute façon), une histoire d’amour impossible va naitre entre Bishop et Ivy.

J’ai trouvé le point de départ un peu facile: ça manque cruellement d’explications sur le pourquoi du comment de ce monde post apocalyptique. L’auteur donne quelques éléments par ci par là, mais rien de très poussé. J’ai trouvé que le contexte dystopique servait de prétexte à cette romance chaotique. Mais celle ci fonctionne plutôt pas mal ! Surtout en raison de la personnalité de Bishop, qui est en quelque sorte le mari idéal ! C’est un personnage mature, sûr de ses idées. Il est posé, réfléchi. Je l’ai beaucoup apprécié ^^ Quant à Ivy, j’ai eu un peu plus de mal avec elle. Elle est têtue mais on comprend les raisons de son obstination. Elle a grandi dans l’optique de tuer un jour Bishop. Son père et sa soeur l’ont endoctrinée. J’ai parfois eu du mal à m’attacher à elle, et à comprendre ses décisions. Néanmoins ce livre a su me tenir en haleine, et il n’est pas si prévisible que cela finalement. Je me suis tout de même fait avoir car je pensais qu’il s’agissait d’un tome unique, mais en fait il y en aura un second (j’aurais dû m’en douter U_U). Lu dans le cadre de #Aprocalypse mis place par Justine de Fairy Neverland.

The Book of Ivy d’Amy Engel (2014) (Lu en VO)

6 réflexions au sujet de « « We can love our families without trusting everything they tell us » »

  1. Caro Bleue Violette

    Blackout/All Clear a été un IMMENSE coup de cœur pour moi ! La reconstitution historique est impressionnante et on a effectivement la sensation d’être coincé en plein Blitz avec les personnages. Il m’a fallu plusieurs semaines pour sortir de cette histoire après l’avoir terminée…

    J’avais également beaucoup aimé  » Sans parler du chien » qui est très drôle !

    J'aime

    1. Alicia

      J’aurais voulu que ce soit un coup de coeur pour moi aussi >< Mais je reconnais que l'auteur parvient très bien à reconstituer Londres pendant la WWII ! J'en attends beaucoup plus de Sans parler du chien, et j'espère rigoler ^^

      J'aime

  2. Melleaurel

    Ahhhhh Black out ! C’était la première fois que je tentais une SF ! J’avais du attendre la sortie de la suite et j’avais eu un peu de difficulté au départ avec tous les noms…Mais j’avais fini cette duologie avec un coup de coeur !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s