I keep tellin’ myself that it’ll be fine. You can’t make everybody happy all of the time

paas

Vatanen en a assez de sa vie de pseudo journaliste à Helsinski. Sa femme le trompe et il n’en est pas affecté plus que cela. Il souhaite juste se couper de toute civilisation. C’est un lièvre qui va lui donner cette opportunité tant rêvée. Vatanen va soigner et prendre soin de ce lièvre qu’il a renversé. A partir de là, Vatanen va vivre un grand nombre d’aventures parfois complètement folles, et d’autres émouvantes. C’est un petit conte qui se dévore en une bouchée. Le style de Paasilinna est vraiment basique: des phrases très courtes qui vont droit au but. Des chapitres très brefs. Les personnages sont peu détaillés. Malgré cette écriture sommaire, nous entrons plutôt facilement dans cette histoire. La complicité entre l’homme et le lièvre est attendrissante. Il y a souvent des répliques et des passages caustiques. Ce n’est pas un humour qui fait hurler de rire, mais sourire en coin ! Vatanen vit mille et une vies : il se bat avec un ours et une autre fois, avec un corbeau (scène mémorable!). Après une horrible gueule de bois, il a tout oublié de ce qui lui arrivé.. un peu comme les protagonistes de Very Bad Trip héhé ! Ce n’est pas une lecture renversante, mais elle m’a plu par sa quasi naiveté et bonne humeur malgré un point de départ pas franchement joyeux. J’ai l’intention de découvrir plus en détail l’oeuvre de Paasilinna !

Le Lièvre de Vatanen de Arto Paasilinna (Finlande) 1975

quote

 

slammed

Je pensais que Slammed serait un roman New Adult. Il s’agit en fait d’une romance contemporaine bien huilée avec pas mal d’émotions. Ce n’est pas le premier livre de cette romancière que je lis. J’avais eu un coup de coeur pour Ugly Love. Je suis encore une fois conquise ! Il est question de deuil, de reconstruction après la perte d’un être cher. Layken a perdu son père très soudainement. Elle déménage avec sa mère et son petit frère dans le Michigan. Elle fait rapidement la connaissance de leur voisin. Un charmant jeune homme de 21 ans qui élève seul son petit frère. Ce que vivent les personnages est difficile voire carrément insoutenable mais l’auteur n’abuse pas de pathos. Il y a par contre certains éléments un peu trop improbables. Spoiler: le fait que Layken emménage comme par hasard près d’un type qui a lui-même perdu ses parents. Et qu’il soit comme par hasard son professeur. La romance m’a beaucoup plu, quoique l’attirance se développe un peu trop rapidement entre eux.. J’ai néanmoins été sensible à leur histoire d’amour et j’ai bien envie de les retrouver dans le tome 2 (le premier tome peut être considéré comme un one-shot).  

Slammed a également le mérite de m’avoir fait découvrir un groupe que je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam et qui me hante l’esprit depuis quelques jours. Il s’agit des Avett Brothers, un groupe américain composé (entre autres) de 2 frères. Ils sont actifs sur la scène musicale depuis le début des années 2000. Les protagonistes du roman sont tous deux fans de ce groupe qui a beaucoup d’importance pour eux. Et je dois dire qu’à la lecture des paroles d’une dizaine de leurs chansons, les larmes me sont souvent venues aux yeux. Les histoires qu’ils parviennent à raconter dans leurs chansons sont très fortes émotionnellement, et je me suis reconnue dans plusieurs d’entre elles. Je remercie donc Colleen Hoover de m’avoir fait découvrir ce groupe que je vais dorénavant chérir et écouter en boucle sur mon Ipod.

Slammed de Colleen Hoover (USA) 2012

Ces poètes… une révélation !

3 réflexions au sujet de « I keep tellin’ myself that it’ll be fine. You can’t make everybody happy all of the time »

  1. laroussebouquine

    J’avais vu la vidéo de Margaud Liseuse sur Arto Paasilinna il y a quelques jours, et alors que je ne connaissais pas du tout l’auteur, elle avait encore réussi à me donner envie de découvrir ses livres. L’histoire de celui que tu présentes me tente bien ! En as-tu lu d’autres bien de lui ?

    J'aime

  2. Natacha

    Encore une fois me donne envie de courir à la librairie ! J’espère revenir rapidement sur Paris :D
    Je ne connais pas le groupe, merci pour la découverte : j’adore.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s