« Je trouve que le courage, c’est plutôt de survivre quand on voudrait mourir… »

partflammes

Je déplorais dans mon dernier article qu’aucune lecture récente ait réussi à me captiver suffisamment pour devenir mémorable. Depuis ces trois excellents romans en mars (Au Bonheur des dames, Les Trois Mousquetaires et Brooklyn), ce fut une succession de lectures peu marquantes, mais voilà qu’en juillet, je tombe ENFIN sur une pépite: La part des flammes. Roman passionnant tout d’abord car il évoque une tragédie dont je n’avais jamais entendu parler et qui eut lieu à Paris en 1897 lors d’une vente de bienfaisance très mondaine, le Bazar de la Charité, où des dames de la Haute Société tenaient des stands et l’argent des ventes était destiné aux plus démunis. Le bâtiment choisi pour l’occasion cette année là prit subitement feu et des centaines de personnes – quasiment toutes des femmes, y trouvèrent la mort, prises au piège au milieu des flammes ou dans les hôpitaux suite à leurs sévères brûlures. L’auteure nous dresse le portrait intimiste et sans concession de trois victimes qui se trouvaient sur le lieu du drame. J’ai été touchée par ces trois héroïnes: Violaine de Raezal, Constance d’Estingel et la Duchesse d’Alençon, soeur cadette de l’Impératrice Sissi. Chacune à sa manière nous émeut par son histoire passée et présente. Ce drame terrible les lie alors qu’elles n’étaient pas censées se rencontrer, ni lier une amitié. Un livre passionnant également en raison de l’élégance de la plume de Gaëlle Nohant. Ses phrases sont ensorcelantes, elles dansent devant nos yeux et prennent vie dans notre esprit. Il y a une justesse dans les métaphores, une maitrise dans les dialogues qui semblent si naturels – une qualité qui manque à beaucoup de récits ! Quelle beauté dans l’écriture, mais aussi quelle tristesse dans ces descriptions de femmes défigurées par le feu, de ces corps calcinés non identifiables. L’auteure ne nous épargne pas la dureté de la scène de la tragédie. Un roman historique impossible à lâcher que je vous conseille chaudement !

La terre était pleine de créatures saturées d’elles-mêmes qui prenaient plaisir à vous foudroyer pour les fautes qu’elles s’interdisaient, les libertés qu’elles prenaient dans l’ombre, les extases qui venaient mourir près d’elles sans qu’elles se soient permis d’y goûter. Châtier était le tonique qui ranimait leur coeur exsangue. » (page 94)

La Part des Flammes de Gaëlle Nohant (2015)

*Tableau de Jean Béraud « Après la faute » 1885-1890

L’avis de Marie qui m’a donné envie de lire ce roman !

Chapelle

Je suis allée voir la Chapelle Notre-Dame-de-Consolation de Paris après ma lecture. Chapelle érigée en mémoire des victimes et sur le lieu même de l’Incendie !

14 réflexions au sujet de « « Je trouve que le courage, c’est plutôt de survivre quand on voudrait mourir… » »

  1. Naomi.

    Comme je n’ai pas lu ce roman je ne peux juger de l’écriture mais la tienne est somptueuse ! Tu donnes très envie de découvrir ce roman, alors merci beaucoup à toi pour cette découverte, j’espère me pencher sur cette lecture c:

    J'aime

  2. ifmarybooks

    J’ai adoré lire ta chronique. J’ai surtout aimé comment tu parles du style d’écriture de Gaëlle Nohant :).
    Je suis tellement heureuse que tu aimes ce livre autant que moi <3
    J'espère qu'on trouvera des perles littéraires comme ça encore d'ici la fin de l'année !

    J'aime

    1. Alicia

      Je suis un peu rouillée pour écrire des chroniques, donc tant mieux si celle ci faisait quand même sens ^^
      Oh oui j’espère qu’on aura de nouveaux coups de coeur similaires à celui ci ! Envie de lire davantage de romans historiques :D

      Aimé par 1 personne

  3. Ross

    A en juger la citation, le style d’écriture à l’air très classe en effet. Vais essayer de me le procurer. Je cherchais justement une lecture intéressante parce que de mon côté c’est pas tip-top non plus niveau lecture -un Levi-Strauss sur le Japon bourré de clichés béats et ringards (eh oui), des récits historiques japonais plus ou moins digérables, puis Le diable s’habille en Prada…

    J'aime

      1. Ross

        J’ai fini La part des flammes dimanche dernier. C’était très agréable! Beaucoup de bonnes choses, mais j’ai été particulièrement touchée par le lien que les personnages parviennent à construire après la tragédie. Et tout au long de l’ouvrage l’auteur nous régale avec ses descriptions psycho bien senties (presque drôle parfois, y’a vraiment des bons mots sur Dampierre, Lazlo et la Fontenilles). On sent que le style a été très travaillé mais c’est fluide à la lecture. Merci pour cette découverte :) Concernant le Diable s’habille en Prada : ça occupe.

        J'aime

        1. Alicia

          Ooh tu n’as pas perdu de temps pour le lire ^^ Je suis ravie que tu aies été aussi sensible que moi au style de l’auteure. Je trouve cela rare de nos jours qu’un romancier s’applique à ce point aux tournures de ses phrases et à la poésie qui en ressort. J’avoue que je suis un peu réticente à lire beaucoup de nos auteurs français à succès (Houellebecq, Angot, Despentes…), car je redoute un style trop abrupt, trop agressif et vulgaire donc ce roman fait figure de pépite :D

          J'aime

  4. Matilda

    Je l’avais noté sur ma wishlist je ne savais plus pourquoi (je crois que Mary en avait parlé sur Insta ?), mais à présent je me souviens et il est revenu en haut de mes priorités. J’avais déjà entendu parler de cette tragédie, je me demande si c’était dans une émission radio ou un documentaire maintenant.

    J'aime

  5. Une valise remplie d'histoires

    Comme je te comprends Alicia ! Je l’ai fini il y a pas longtemps et je suis encore sous le charme ! J’ai vite pris des notes pour ne pas oublier la magie mais encore aujourd’hui j’y pense. Super pour les photos…J’aurai bien aimé aussi après l’avoir lu, aller sur le lieu.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s