Joies simples.

Quand le moral n’est pas vraiment là, il fait bon de s’attacher à des petits détails plaisants du quotidien. C’est grâce à ces plaisirs simples que l’on reprend goût à la vie petit à petit. Certes, ça ne fait pas oublier la réalité, la tristesse et la peine mais ces choses anodines font du bien !

Mes petits plaisirs

P1020310P1020312P1020297P1020285

Rien de tel que d’adopter des plantes vertes, et des fleurs et de s’en occuper ! J’ai la chance chez mes parents d’avoir une grande terrasse avec des balconnières que nous remplissons de fleurs à chaque printemps. Quand j’étais plus jeune, je n’éprouvais aucun intérêt pour le jardinage – j’ai depuis changé radicalement d’avis sur la question. Jardiner est une activité tellement paisible, « déconnectée » de tout. Assister à la croissance d’une plante, à ses changements saisons après saisons, c’est merveilleux !
C’est un plaisir de parcourir les quais juste à côté de mon travail en temps ensoleillé et remonter jusqu’au Marché aux Fleurs pour en parcourir les allées. Cette semaine, j’ai acheté un nouveau piléa pépéromioïdes (Photo 3). Mon premier pied que j’ai depuis bientôt un an est devenu bien robuste ! Mais j’ai craqué pour ce bébé piléa qui j’espère deviendra grand lui aussi !

P1020298Tombée sous le charme des illustrations de la boutique Etsy All The Ways to Say. Si bien que j’ai commandé deux cartes. Celle-ci « Take Time to Chill » représente mon idéal d’intérieur (avec en plus des bibliothèques quand même !). Vous pouvez apercevoir la seconde carte, derrière mon Piléa (Photo 3).

P1020309P1020308P1020301Le Japon me parait déjà loin… Heureusement plein de souvenirs peuplent mes étagères comme autant de piqures de rappel :)

P1020321P1020326 copieJe pourrais passer des heures à regarder d’anciennes photos de famille bien que cela me rende nostalgique. Profondément nostalgique même car la plupart de ces personnes ne sont plus parmi nous à présent et que pour certaines, leur absence est toujours douloureuse. Ces moments de vie volés m’émeuvent aussi ! J’aimerais pouvoir me transporter à ces époques. J’espère qu’une invention future nous le permettra hihi

P1020306P1020328 copieLire ! Si j’ai eu une petite baisse de rythme ces derniers mois, j’ai retrouvé pleinement l’envie de dévorer des livres ! Je viens de terminer La Chambre Ardente de John Dickson Carr, un roman datant de 1937. C’est un des tous premiers livres à avoir rejoint ma Pile à Lire à l’ouverture de mon blog en 2009 ! Il m’a fallu du temps pour l’en sortir, et finalement j’ai beaucoup aimé ^^ Le récit est un mélange de policier et de fantastique. Moi qui adore les huis-clos, j’ai été servie car il n’y a pas 1 mais 2 énigmes en chambre close. La chose étonnante dans cette histoire est la part de surnaturel (sorcellerie et réincarnation) – c’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce roman a été controversé à sa sortie. J’ai très envie de lire d’autres ouvrages de cet auteur américain !
Je me suis enfin décidée à plonger dans l’oeuvre de Virginia Woolf – non pas à travers sa fiction mais par ses nombreux journaux. J’aimerais tellement pouvoir mettre la main sur son journal intégral qui court de 1915 à 1941, mais il n’est plus édité et impossible de le trouver d’occasion, ni à la bibliothèque.. Je vais donc commencer par ses chroniques littéraires « Lectures intimes » puis son Journal d’adolescence

chalamovMise à jour: Je viens de terminer un essai de 50 pages qui se dévore en un rien de temps. Varlam Chalamov est un auteur russe qui a passé la majorité de sa vie détenu dans des Goulag – lieux dans lesquels il n’a pas pu assouvir pleinement sa passion pour la lecture née très jeune chez lui. Les livres sur lesquels il parvient à mettre la main sont donc autant d’ouvrages précieux. Les bibliothèques de fortune, ou de villages sont des endroits qu’il affectionnait particulièrement. Il y a de belles réflexion sur notre rapport aux livres: « Les livres sont des êtres vivants. Ils peuvent nous décevoir, nous distraire. Notre âge nous dicte nos goûts, il limite et focalise notre perception. Selon les différentes époques de notre vie, nous cherchons et nous trouvons des choses différentes dans le même roman. (…) Les livres sont ce que nous avons de meilleur en cette vie, ils sont notre immortalité ».
Une brève mais belle découverte !

Voici les petits détails de mon quotidien qui m’égayent en ce moment :) 

Publicités

12 réflexions au sujet de « Joies simples. »

  1. AMBROISIE

    Je viens de commander Lecture intime de Virginia woolf parce que déjà la couverture est super belle mais elle y parle et critique les livres qui ont eu une place cher dans son coeur et je veux absolument voir comment elle s’y prend ! J’aime beaucoup ce genre d’article on en a besoin pour avancer de toutes ces petites qui comblent une vie !

    J'aime

    1. Alicia

      J’ai hâte de lire ton avis sur cette lecture de Virginia Woolf alors ! Je suis en plein dans « Journal d’Adolescence » et c’est tellement touchant de lire au jour le jour ce qu’elle ressent, fait, lit etc..
      Merci pour ton commentaire <3

      J'aime

  2. camithebeetle

    Oh, je ne sais pas pourquoi mais cet article me touche beaucoup. Peut-être parce que je trouve aussi un réel confort avec la nature, les plantes et les livres. J’ai très envie de lire Journal intime de Virginia Woolf et l’essai de Varlam Chalamov ! Merci beaucoup pour la découverte de l’essai.

    PS : J’addddoorreee les photos !

    J'aime

    1. Alicia

      Oh je suis ravie si tu te retrouves un peu dans cet article :) La nature apporte effectivement un certain réconfort ! Tout comme les livres sans qui je serai assez perdue dans la vie.. Le journal intime de Virginia Woolf écrit lors de son adolescence est génial ! Elle fait des sortes de « book haul » – avant l’heure, où elle parle des nouveaux livres qu’elle a reçus hihi

      Aimé par 1 personne

        1. Alicia

          Je pense que c’est une auteure difficile à aborder dans sa langue d’origine – du moins ses romans (j’avais essayé avec « Flush » et je n’avais pas réussi à poursuivre ma lecture) – mais c’est sans doute différent en ce qui concerne ses journaux qui sont moins recherchés au niveau du style: après tout, elle a commencé celui-ci à l’âge de 15 ans. Tout dépend de ton niveau en anglais également ^^ En tout cas, il s’agit du titre « A passionate apprentice : the early journal, 1897-1909 » en VO !

          Aimé par 1 personne

  3. Ping : Retour de médiathèque – Easy come easy go~

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s